Placebo Wordz, paroles et traductions des chansons de Placebo

Paroles et traduction de Come Home (Placebo - Démo 1996)

23 Avril 2007 , Rédigé par Placebo, Paroles et traductions Publié dans #Démos - Placebo

Come Home (Demo 1996)
(Démos)
PLACEBO




Paroles Placebo - Traduction Nad

Come Home (Demo 1996) Rentre À La Maison (Démo 1996)
Stuck between the do or die
I feel emaciated
Hard to breathe I try and try
I get asphyxiated
Swinging from the tallest height
With nothing left to hold on to

Every sky is blue
But not for me and you

Come home (x4)

Glass and petrol vodka gin
It feels like breathing methane
Throw yourself from skin to skin
And it still doesn't dull the pain
Vanish like a lipstick trace
It always blows me away

Every cloud is grey
With dreams of yesterday

Come home (x8)

Get the fuck out change my name
And I can try to deny it
Give a monkey half a brain
And still he's bound to fry it
Now the happening scene is dead
I used to want to be there too

Every sky is blue
But not for me and you

Come home (x8)
À devoir choisir entre marcher ou crever
Je me sens décharné
Dur de respirer, j’ai beau essayer
Je finirai asphyxié
Vaciller du plus haut des sommets
Et rien pour s’accrocher

Tous les cieux sont bleus
Sauf pour nous deux

Rentre à la maison (x4)

Verre et essences vodka gin
C’est comme respirer du méthane
Te jeter de peau en peau
Sans que jamais ne cesse la douleur
Tu t’estompes comme une trace de rouge à lèvres
Ça m’a toujours tué

Tous les nuages se grisent
Des rêves d’antan

Rentre à la maison (x8)

Se barrer changer de nom
Et je peux toujours essayer de le nier
Donne à un singe la moitié d’un cerveau
Et il sera encore tenté de le griller
Aujourd’hui le Happening est mort
Je voulais en faire partie aussi

Tous les cieux sont bleus
Sauf pour nous deux.

Rentre à la maison (x8)


Annotations
La démo de Come Home n'est pas très différente de la version finale du morceau.
Une phrase seulement, peu claire d'ailleurs, différencie les deux versions.



Retour DEMOS

PLACEBO de A à Z

ACCUEIL

Partager cet article

Commenter cet article