Placebo Wordz, paroles et traductions des chansons de Placebo

Paroles et traduction de Slackerbitch (Placebo - B-Side/Faces B)

4 Mai 2007 , Rédigé par Placebo, Paroles et traductions Publié dans #B-Sides-Faces B - Placebo

Slackerbitch
(Faces B)
PLACEBO


Nancy Boy 1 - Placebo

Paroles Placebo - Traduction Nad

Slackerbitch Salope Lascive
It echoes in my brain
I didn't mean it
Pulses through my veins
I didn't mean it
I'm the one to blame
I didn't mean it
Did too much cocaine
I didn't mean it

Slackerbitch, faghag, whore
Looks real cute,
Her lips are sore
Slackerbitch, faghag, whore
Always comes back for more

Your memory will fade
I didn't mean it
You've always had it made
I didn't mean it
I know you feel betrayed
I didn't mean it
I just wanted to get laid
I didn't mean it

Slackerbitch, faghag, whore
Looks real cute,
Her lips are sore
Slackerbitch, faghag, whore
Always knocking on my door

You come across impure
I didn't mean it
You're goddamn immature
I didn't mean it
You act so insecure
I didn't mean it
You hate me now I'm sure
I didn't mean it

Slackerbitch, faghag, whore
Looks real cute,
Her lips are sore
Slackerbitch, faghag, whore
Dripping sex from every pore
Slackerbitch, faghag, whore
Looks real cute,
Her lips are sore
Slackerbitch, faghag, whore
Such a motherfucking bore.
Ça résonne dans ma tête
Je ne voulais pas ça
Je sens battre dans mes veines
Je ne voulais pas ça
Je suis le seul responsable
Je ne voulais pas ça
J’avais pris trop de coke
Je ne voulais pas ça

Salope lascive, meuf à pédés, pute
Elle est vraiment mignonne,
Ses lèvres sont endolories
Salope lascive, meuf à pédés, pute
Elle revient pour en avoir encore

Tu l'effaceras de ta mémoire
Je ne voulais pas ça
Tu te fais ça toi-même
Je ne voulais pas ça
Je sais que tu te sens trahie
Je ne voulais pas ça
Je voulais juste quelqu'un à baiser
Je ne voulais pas ça

Salope lascive, meuf à pédés, pute
Elle est vraiment mignonne,
Ses lèvres sont endolories
Salope lascive, meuf à pédés, pute
Elle revient à chaque fois frapper à ma porte

Tu as l'air impure
Je ne voulais pas ça
Bon sang c’que t’es immature
Je ne voulais pas ça
T’es tellement maladroite
Je ne voulais pas ça
Je suis sûr que tu me détestes maintenant
Je ne voulais pas ça

Salope lascive, meuf à pédés, pute
Elle est vraiment mignonne,
Ses lèvres sont endolories
Salope lascive, meuf à pédés, pute
Suant le sexe par tous ses pores
Salope lascive, meuf à pédés, pute
Elle est vraiment mignonne,
Ses lèvres sont endolories
Salope lascive, meuf à pédés, pute
Quelle enculée d’emmerdeuse


Annotations

Les couplets ressemblent aux discours assez banals d'une personne qui met fin à une relation sans lendemain.
On passe par toutes les phases du discours de rupture
formaté: Les excuses (je suis désolé, je ne voulais pas te faire du mal, c'est de ma faute pas la tienne...) la minimisation (tu oublieras, ce n'était pas sérieux, je voulais juste une histoire d'un soir) la culpabilisation (c'est de ta faute aussi, tu te fais du mal toute seule...) l'exaspération (ta réaction est excessive et immâture) et enfin la mauvaise conscience (je suis sûr que tu me detestes maintenant).

Rien cependant ne semble sincère dans les excuses faites, et pour cause: le discours est tout autre quand la fille a le dos tourné (salope, pute, elle en veut encore, elle aime ça,
elle me lâche pas cette emmerdeuse...).
C'est une exploration assez réaliste d'une personnalité misogyne.


Cette
face B figure sur le maxi CD1 de Nancy Boy.


En live Brian Molko ajoutait quelques paroles supplémentaires à la fin de cette chanson. Il répétait à plusieurs reprises "all of us" "she's in all of us" "yeah you baby... you're in all of us" comme aux
Eurockéenne de Belfort le 09 juillet 1999 par exemple.


Ce qu'en dit Brian Molko :

Article en anglais

"NME : But what about the song ‘Slackerbitch’ on the B-side of 'Nancy Boy' ? As well as having all the customary drug references, it also contains a stream of abuse pointedly directed at some unnamed female."

BM : “Well, you’re right, it is an abusive song, and we’ve had problems with it. We debated for a long time whether to put it on the album, because I was worried about it being construed as misogynistic. I play it to girls to find out their reactions and most of them are surprised I thought it was misogynistic.”


“I mean it’s a very politically incorrect song to put out, but I’ll stand behind it because it contains feeling that some men do feel towards women. Men feel very threatened by women. Sometimes you have to say something negative to make a positive point. I mean if I want to insult a guy I’ll call him a prick, and if it’s a girl you might call her a bitch, what’s the actual difference? This song opens up that and forces that question to be addressed.”

Article en français
"NME : "Mais qu'en est-il de la chanson 'Slackerbitch' sur la face B de 'Nancy Boy' ? En plus d'avoir toutes les habituelles références à la drogue, elle contient également un flot d'abus dirigé ostensiblement vers une femme anonyme."
BM : " Et bien, vous avez raison, c'est une chanson injurieuse, et nous avons eu des problèmes avec. On a débatu un long moment quant à la mettre sur l'album, parce qu'on était inquiet de la voir interprétée comme misogyne. Je l'ai jouée à des filles pour découvrir leur réactions et la plupart d'entre elles étaient surprises que je pense qu'elle était misogyne."

"Je veux dire c'est une chanson très politiquement incorrecte à sortir, mais je la soutiendrai car elle contient un sentiment que certains hommes ressentent envers les femmes. Les hommes se sentent très menacés par les femmes. Parfois tu dois dire quelque chose de négatif pour faire ressortir un point positif. Je veux dire si je veux insulter un mec je vais le traiter d'enculé, et si c'est une fille tu la traiterais de salope, quelle est exactement la différence? Cette chanson déffriche ça et oblige à se poser cette question."

Brian Molko
, NME, janvier 1997


Source : NME



Article en anglais

"MM : "Perhaps even more controversial that 'Nancy Boy' ; is a caustic B-side titled “Slackerbitch”. With it’s chorus, “Slackerbitch, fag-hag, whore”, it is, Molko admits, “quite horrible… an exploration into somebody’s misogyny; this man in the song feels very threatened by women, but at the same time, it’s very heartfelt. It’s angry and nasty and insulting and completely politically incorrect. I’m not afraid to say I’ve felt some of those things. It walks a very fine line, and it’s dangerous. I decided that I have to be responsible as the person who wrote those lyrics. I know that it describes a genuine emotion.”




BM : “Interestingly enough, before it was released I played it to a lot of women, without saying anything, to see if they would construe it as being misogynist. The only people who found it offensive were men.”


BM : I think the point a lot of people would miss is that you’re not supposed to like the guy in the song. He’s a fool.”

Article en français
"MM : "Peut-être encore plus contreversée que 'Nancy Boy' il y'a une face B corrosive intitulée “Slackerbitch”. Avec son refrain "Salope lascive, meuf à pédés, pute", elle est, reconnait Molko, " assez horrible... une exploration de la misogynie d'une personne; cet homme dans la chanson se sent vraiment menacé par les femmes, mais en même temps ç'est vraiment sincère. C'est menaçant et méchant et insultant et totalement politiquement incorrect. Je n'ai pas peur de dire que j'ai ressenti certaines de ces choses. C'est marcher sur un sentier glissant et c'est dangereux. J'ai décidé que je devais être responsable étant la personne qui a écrit ces paroles. Je sais que ça décrit une émotion authentique."

BM : "ce qui est assez intéressant, c'est qu'avant qu'elle ne sorte je l'ai jouée à beaucoup de femmes sans rien dire, pour voir si elles allaient l'interpréter comme étant misogyne. Les seules personnes qui l'ont trouvée insultante étaient des hommes."

BM : "je pense que le point que beaucoup de personnes manqueraient est que tu n'es pas supposé aimer le mec dans la chanson. C'est un abruti."

Brian Molko, Melody Maker, janvier 1997

Source : Melody Maker




Article en anglais

But you do have powerful b-sides like «Slackerbitch». I think everyone is expecting to hear this one live one day...

BM : Not one of my favorites to tell you the truth...


It's not?

Nooo.... (smiles)

Article en français
"Mais vous avez des faces-B puissantes comme "Slackerbitch". Je pense que tout le monde attend de pouvoir l'entendre sur scène un jour
Ce n'est pas une de mes préférées à vrai dire.

Ah non ?

Noooonn...

Brian Molko, Interview Rockwave, Festival, 22 juin 2004

Source : slackerbitch forum



Retour aux B-Sides/Faces B - Placebo

PLACEBO de A à Z

ACCUEIL

Partager cet article

Commenter cet article

francesca 30/11/2010 13:42



Bonjour, je reviens encore à vous pour avoir votre opinion au sujet de cette très belle face B! Je suis en train de traduire cette chanson en italien et je ne suis pas sure des voix qui parlent
ici. La strophe "Slackerbitch, faghag, whore" s'adresse evidemment à la femme mais, en ce qui concerne le reste, je crois qu'on ne peut pas etre sur que c'est toujours l'homme à parler. Il n'y a
pas de pronoms personnels qui puissent nous aider. Je crois que dans les strophes avec "I didn't mean it" la voix est de la femme. Elle avoue l'infidelité et l'homme l'insulte. Mais J'ai choisi
de retenir l'ambiguité en ma traduction italienne en évitant les pronoms et les adjectifs masculins ou fémenin. Brian, vous le savez bien, aime beaucoup jouer avec l'ambiguité.



Seth 22/03/2010 12:05


Cette chanson est génial et je trouve dommage que elle ne soit pas sur l'album , elle merite bien mieux que d'etre en simple face B mais voila aujourd'hui si une chanson n'est pas assez correcte ,
il faut la censurer et j'ai horreur de ça. Le rock est sensé être une musique ou chacun peut s'exprimer librement et niveau mysogynie j'ai deja entendu bien pire dans la musique qui passe a la
radio. Il est ridicule de censurer un titre contenant les mots "fuck" et "bitch". ses mots là existent et sont dans les dictionnaires pourquoi ne pourrait-on pas les utiliser sans etre réprimander.
Bref ça prouve bien l'absurdité de la censure musicale.


Placebo Wordz, Paroles et traductions 23/03/2010 21:43


A mon humble avis, je pense que le groupe s'est plutôt auto-censuré. Les majors publient des paroles bien plus injurieuses et tendancieuses sans états d'âme, puisqu'ils savent depuis longtemps que
le sulfureux fait vendre.

Nad


Liam 28/04/2008 12:16

Je vais apporter ma pierre à l'édifice, au départ jentendais également "orifice" mais sur d'autres live, je pense qu'il dit bien all of us.
Sinon je suis tout à fait d'accord avec la manière dont vous avez "distribué les rôles" dans la chanson, c'est vraiment ça, une relation sans lendemain qui se termine dans l'amertume et chacun se trouve des excuses pour s'être mis dans cette situation embarrassante.

Placebo, Paroles et traductions 05/05/2008 12:27


Voici un autre live de Slackerbitch et moi je pense entendre "all of us":

http://www.youtube.com/watch?v=WOHPdGFmPdc


bitterend 26/04/2008 10:42

Moi j'entends vraiment she's in all of us, mais je n'ai que le live des Eurockéennes.

Placebo, Paroles et traductions 26/04/2008 13:05


Nad a écouté ce live et d'autres et elle entend aussi "all of us", donc on reste là-dessus.

Pam


Loximashon 22/04/2008 12:12

Bonjour bonjour ^^Tout d'abord, merci pour ce site, tout simplement sublime, merci pour les raretés genre Evalia, merci pour le nom des photographes des albums et singles, merci de pouvoir nous laisser mettre des commentaires et d'y répondre pour chaque chanson :)Ensuite, je voudrais faire une petite remarque, vous dites qu'en concert on l'entend parfois dire "she's in all of us". Et bien moi aussi j'entendais ça, mais un jour en réécoutant plein plein de live, il m'a semblé qu'il disait plutôt "orifice, orifice, she's an orifice" (ce qui colle quand même vachement avec la chanson^^), j'vous conseille de réécouter des lives en remplacant la première phrase par celle-ci. J'ai un ouïe de pervers ou bien ? :D

Placebo, Paroles et traductions 22/04/2008 12:33


Merci pour ces compliments Loximashon, c'est un plaisir pour nous d'avoir vos avis, remarques et autres sur les chansons :) .

Tu as une ouïe de pervers c'est certain !!! Brian n'oserait jamais dire une chose pareille, il est bien trop timide comme on l'a vu pour Every You Every Me et l'histoire de la boîte^^.
Plus sérieusement, c'est pas impossible du tout :D , dans le live de Belfort, j'entends bien "all of us", mais c'est le problème avec l'anglais mal articulé, tu as tendance à entendre ce à quoi tu
penses, mais il se pourrait fort bien que tu ais raison. On va laisser Nad écouter ça et nous donner son avis...

Pam