Placebo Wordz, paroles et traductions des chansons de Placebo

Paroles et traduction de Commercial For Levi (Black Market Music)

5 Mai 2007 , Rédigé par Placebo Wordz, Paroles et traductions Publié dans #Black Market Music - Placebo

Commercial For Levi
(Black Market Music)
Paroles et traduction
PLACEBO


Black Market Music - Placebo

Paroles Placebo - Traduction Nad

Commercial For Levi

You're the one who's always
Choking Trojan
You're the one who's always
Bruised and broken
Sleep may be the enemy
But so's another line
It's a remedy
You should take more time

You're the one
Who's always choking Trojan
You're the one who's
Shower's always golden
Spunk and bestiality
Well, it's an Assisi lie
It's ahead of me
You should close your fly

I understand the fascination
The dream that comes alive at night
But if you don't change your situation
Then you'll die
Don't die
Please don't die

You're the one
Who's always choking trojan
You're the one
Who's always bruised and broken
Drunk on immortality
Valium and cherry wine
Coke and ecstasy
You're gonna blow your mind

I understand the fascination
I've even been there once or twice
Or more
But if you don't change your situation
Then you'll die
Don't die
Please don't die
Pub Pour Levi

Tu es celui
Qui engorge les capotes
Tu es celui
Qui finit brisé et meurtri
Le sommeil est peut être l’ennemi
Mais c’est aussi une autre alternative
C’est un remède
Tu devrais prendre un peu de temps

Tu es celui
Qui engorge les capotes
Tu es celui
Qui finit sous des douches dorées
Sperme et bestialité
C’est une fable d’Assise
Ça me dépasse
Tu devrais remonter ta braguette

Je peux comprendre la fascination
Le rêve qui la nuit devient réalité
Mais si tu ne changes pas cette situation
Alors tu mourras
Ne meurs pas
Je t’en prie ne meurs pas

Tu es celui
Qui engorge les capotes
Tu es celui
Qui finit brisé et meurtri
Ivre d’immortalité
De valium et de liqueur de cerise
De coke et d'ecstasy
Tu vas te foutre en l’air

Je peux comprendre la fascination
J’ai même connu ça une fois ou deux,
Ou plus
Mais si tu ne changes pas cette situation
Alors tu mourras
Ne meurs pas
Je t’en prie ne meurs pas


Annotations
Bestiality : comme nous l'explique Brian Molko un peu plus bas, bestialité ne se rapporte pas ici à l'état d'une personne qui a les instincts d'une bête (sauvagerie, brutalité, etc.) mais bien de désir sexuel à l'égard des animaux...
("
Tu as dit que tu cherchais du réconfort aux mauvais endroits, mais n’y a-t-il pas une référence à la bestialité dans cette chanson ?
BM : [Pause] Hahahahahahahaha! Ouais, certainement, bien sûr. Ouais, ouais. C’est vrai, c’est un peu une concession artistique tu vois ? Hahahahahahaha! C’est juste un... ouais, ouais, jusqu’à quel point peux-tu être crade ? Hahahahahahaha! Mais pour le disque, je ne me suis jamais livré à ça pour ma part. J’ai vu quelques films."

Melody Maker, 20 octobre 2000)

Golden shower : il s'agit d'une douche dorée, pratique consistant à se recouvrir le corp ou à recouvrir le corps de son/sa partenaire avec de l'urine, cette pratique sexuelle est avec élégance également appelée l'ondinisme (à noter qu'il s'agit également de boire ou de faire boire de l'urine).

Le titre Commercial For Levi est un jeu de mot entre la marque Levis (pub pour Levis) et Levi Tecofski, le nom de l'ingénieur son de Placebo qui, un soir de beuverie sauva la vie de Brian Molko. Cette chanson rend hommage à son geste, et à toutes les personnes qui ont été là pour éviter au chanteur de sombrer dans les excès.

Dans cette chanson, c'est à la fois
Brian qui se parle à lui-même ainsi que tous ses amis (en particulier ce fameux Levi et Steve Hewitt) qui un jour l'ont secoué pour qu'il arrête ses bêtises.


Ce qu'en dit Brian Molko :

Article en anglais

"That song's directed towards nobody but me, because of that time in my life where I made some extremely bad lifestyle choices. And there were a couple of people - Steve is one of them - who had to grab me by the scruff of the neck and go 'Look, mate - you're fucking with some really dodgy shit here. I cannot let you fuck up anymore.' So the song is about friendship. It's neither pro-drugs nor anti-drugs - it's pre-moderation."



And casual sex with your own Doppelganger groupies?

"Honestly, it loses its novelty really fast," shrugs Molko, while both Hewitt and Olsdal (who's been sitting silently at the table for most of the interview) furiously nod their heads in agreement. "Been there, done that, don't ever wanna do it again. I have too much respect for myself now."

Article en français
"Cette chanson ne s'adresse à personne d'autre qu'à moi, à cause de cette période de ma vie durant laquelle j'ai fait quelques très mauvais choix de mode de vie. Et il y'avait quelques personnes - Steve est l'une d'elles - qui m'ont attrapé par la peau du cou et m'ont dit 'écoute mon pote - tu es en train de jouer avec des trucs vraiment pas net là. Je ne peux pas te laisser continuer à te foutre en l'air.' Donc la chanson est à propos d'amitié. Ce n'est ni pro-drogue, ni anti-drogue - c'est pro-modération."

Et le sexe banalisé avec vos propres fans clones?

"Franchement, ça perd sa nouveauté très vite," Molko hausse les épaules, alors qu'à la fois Hewitt et Olsdal (qui sont restés assis en silence pendant la majeure partie de l'interview) hoche la tête furieusement en acquiescement. "Je sais ce que c'est, j'y suis passé, je ne veux plus jamais recommencer. J'ai trop de respect pour moi-même maintenant."

Brian Molko, Pulse Avril 2000

Source : placeboworld.co.uk


Article en anglais
"BM : That's a song about grabbing your mate by the scruff of the neck and telling him that he's walking down a rocky road to ruin. It's basically, "You're my mate and I love you, but if you don't watch out you're going to fuck up pretty bad." It's autobiographical in the sense that there have been certain points in my life where the band or other friends have had to do that to me. Which was very beneficial. I love that song because musically it's like a really sweet lullaby and lyrically it's quite a filthy number. It puts a smile on your face.

What point were you at when someone said that to you?
BM : Times on the second album. It was a place when I was emotionally... personally I had quite a lot of... sometimes you search for solace in the wrong places. It was a schizophrenic time and a time of identity crisis for me. That was a tough one. But I feel better now, thank you.


What was your crisis?
BM : Like, just not recognizing yourself in interviews. The extreme side of your personality which I chose to sort of display was snowballing and getting a life of its own. It was like looking in a mirror and not recognizing myself, looking in magazines and not recognizing myself.


You say you were looking for solace in the wrong places, but isn’t there a reference in that song to bestiality ?

BM : [Pause] Hahahahahahahaha! Yeah, sure, certainly there is. Yeah, yeah. That's just, that's a bit of artistic licence, you know? Hahahahahahaha! It's just a... yeah, yeah, how filthy can you get? Hahahahahahahaha! But for the record, I've never indulged in it myself. I've seen a couple of movies.



You’re playing up to your image, then ?

BM : Yeah, there's definitely a certain amount of irony in "Commercial for Levi", especially if it's directed towards me. I'm smiling wryly at people's opinions of me and what they imagine my lifestyle is like or what I must get up to. "

[...]

"BM : Levi's our sound man. There was this one time in Milan when I got a bit too drunk at dinner and left the restaurant which was right opposite the venue and there were some fans waiting outside, and I climbed on top of this Fiat Uno, and started screaming "Nancy Boy", doing a performance for the fans. And Levi dragged me off the Fiat Uno, as the owner was approaching and waving the keys. I thought I was going to cross this road in between the two parked tour buses and took off, and Levi just grabbed me as a car zoomed by. So it's quite possible that he did save my life. If I was a Samurai, I would have to follow him around for the rest of my life and take care of him until I saved his life. But my little payback for that is to put his name in a song. "
Article en français
"BM : C’est une chanson qui parle d’attraper ton pote par la peau du cou et lui dire qu’il marche sur un sentier dangereux. En gros c’est, " Tu es mon pote et je t’aime, mais si tu ne fais pas gaffe tu vas te foutre sacrément dans la merde". C’est autobiographique dans le sens où à certains moments de ma vie le groupe ou d’autres amis ont dû faire ça avec moi. Ce qui a été très bénéfique. J’aime cette chanson, parce que musicalement c’est comme une douce berceuse et d’un point de vue lyrique c’est plutôt vicieux. Ça te donne le sourire."

C’était à quel moment de ta vie que quelqu’un t'a dit ça ?
BM : A des périodes du second album. C’était un moment où j’étais du point de vue émotionnel… personnellement j’ai eu pas mal de… parfois tu cherches le réconfort aux mauvais endroits. C’était une période schizophrène, une période de crise d’identité pour moi. C’en était une dure. Mais je vais mieux maintenant, merci.

C’était quel genre de crise?
BM : comme, ne pas te reconnaître dans les interviews. Le côté extrême de ma personnalité que j’avais choisi d’exposer commencait à prendre une trop grande envergure et à avoir une vie propre. C’était comme regarder dans le mirroir et ne pas me reconnaître, regarder dans les magazines et ne pas me reconnaître.

Tu as dit que tu cherchais du réconfort aux mauvais endroits, mais n’y a-t-il pas une référence à la bestialité dans cette chanson ?
BM : [Pause] Hahahahahahahaha! Ouais, certainement, bien sûr. Ouais, ouais. C’est vrai, c’est un peu une concession artistique, tu vois ? Hahahahahahaha! C’est juste un... ouais, ouais, jusqu’à quel point peux-tu être crade ? Hahahahahahaha! Mais pour le disque, je ne me suis jamais livré à ça pour ma part. J’ai vu quelques films.

Tu exagères ton image alors ?
BM : ouais, il y’a franchement une certaine part d’ironie dans Commercial for Levi, particulièrement si elle est dirigée contre moi. Je souris de manière sarcastique aux opinions que les gens ont de moi et à ce qu’ils imaginent être mon mode de vie ou ce que je devrais faire. "

[...]

"Levi est notre ingénieur du son. Il y’a eu cette fois à Milan quand j’avais trop bu au dîner et quitté le restaurant qui était juste en face de la salle de concert et quelques fans attendaient dehors, et j’ai grimpé sur le toit cette Fiat Uno, et j’ai commencé à crier
Nancy Boy, en faisant le spectacle pour les fans. Et Levi m’a fait descendre de la Fiat Uno, alors que le propriétaire approchait en agitant les clés. J’ai eu l’idée de traverser la route entre les deux tours bus qui étaient garés et filer, et Levi m’a empoigné juste au moment ou une voiture passait. Donc c’est bien possible qu’il m’ait sauvé la vie. Si j’étais un samouraï, je devrais le suivre partout le reste de ma vie et prendre soin de lui jusqu’à je lui sauve la vie. Mais mon petit acquittement pour ça est de mettre son nom dans une chanson."


Brian Molko
, Melody Maker, 20 octobre 2000

Source : placeboworld.co.uk



Article en français
"Mais avec Commercial for Levi c'est dirigé vers moi. Y'avait des moments dans ma vie où j'ai fait des choix de lifestyle assez mauvaise, et y'avait des amis proches qui m'ont dit " écoute, écoutes, t'es mon pote, je t'aime et si tu continue à faire ce que tu fais là, tu vas pas être sur cette Terre pour beaucoup plus de temps, pour très longtemps. Et alors, euhm, je trouve c'est très important d'avoir des amis comme ça, et particulièrement quand on devient une, un personnage public, c'est très important de garder les amis qui était vos amis avant que vous êtes devenu cette, cette CHOSE, euhm cette chose qu'on peut acheter. (rires)

Marie Colmant : Et cette chanson elle peut être prise aussi comme si vous vous adressiez aux gens qui vous écoutent et qui serait aussi éventuellement des amis d'écoute. ?

Brian Molko : Mmmm. Exactement. C'est, prenez soin de vous. C'est ça le truc. Commercial for Levi n'est pas une chanson anti-drogues, ce n'est pas une chanson pro-drogues non plus. Je dirais que c'est une chanson pro-modération.

Gérard Lefort : Est-ce que vous avez pas envie Brian Molko, y'a un poète français qui a dit : "l'idéal c'est de produire ou de reproduire les effets de la drogue mais sans se droguer" ?

Brian Molko : Ça serait bien, mais je pense, la chose qui pour moi qui est plus comme une drogue c'est être sur scène. Vraiment. Des fois c'est mieux que le sexe.

Gérard Lefort : (Rires). Est-ce que dans euh… Pourquoi vous appelez ça Commercial for Levi ? Qui est Levi ?

Brian Molko : Levi c'est notre ingénieur de son.

Gérard Lefort : Ah bon. Ça n'a rien à voir avec la publicité pour la célèbre marque de blue-jeans.


Brian Molko : Non non non. C'est qu'un p'tit jeu de mots.

Gérard Lefort : Donc c'est une petite publicité pour quelqu'un que vous connaissez ?

Brian Molko : Ouais, pour un ami."

Brian Molko, Interview Radio France Inter - AToute Allure 22 février 2001

Source : cutplacebohere.free.fr


Article en anglais
VOX: Let's talk about the songs. Tell me about "Commercial For Levi."

Brian Molko: It’s about friendship and bad lifestyle choices. When you make bad lifestyle choices it’s very important to have friends who grab you by the scruff of the neck and say "I love you, but you’re not going to be around much longer if you continue the way you are going."


VOX: It's a true story?

Brian Molko: Most of them are.
Article en français
VOX: Parlons des chansons. Parle-moi de "Commercial For Levi."

Brian Molko: ça parle d'amitié et de choix de style de vie qui sont mauvais. Quand tu prends de mauvaises directions dans ta vie c'est très important d'avoir des amis qui t'attrapent par la peau du cou et te disent "Je t'aime, mais tu ne vas pas rester longtemps parmi nous si tu continues comme ça".

VOX: C'est une histoire vraie?

Brian Molko: La plupart le sont.


Brian Molko, voxonline.com, 2000

Source : www.voxonline.com




Article en français
"Je veux progresser en tant qu’auteur compositeur. Lorsque je tombe sur d’anciens titres de Placebo, je me sens mal car j’ai l’impression de lire de la poésie d’ados. Je veux me débarrasser des gimmicks et des clichés qui encombraient certains tubes, comme "Commercial for Levi" qui ressemble à une liste de médicaments qu’on trouve dans une armoire à pharmacie. Les auteurs que j’admire, comme Leonard Cohen ou David Bowie utilise pas de gimmicks. Dans le nouvel album je me suis forcé à utiliser des mots de tous les jours, sans volonté de choquer. Et puis je veux que Placebo devienne le plus grand groupe du monde. Il faut viser la lune pour parvenir à mi-chemin. Quand nous aurons fait le stade de France, il sera toujours temps de frimer en disant : "Oh non, finalement, j’aime que les petits clubs intimistes".

Brian Molko, Elle magazine, mai 2006

Source : Magazine Elle



Retour à Black Market Music

PLACEBO de A à Z

ACCUEIL

Partager cet article

Commenter cet article

Cate 10/04/2010 12:27



Je pense aussi que cette explication est assez logique, ça va complétement dans le sens de la chanson à mon avis.



kristin 24/03/2010 16:25


Je viens de trouver l'explication suivante sur ce site http://www.urbandictionary.com à propos de choking Trojan : "First used by Brian Molko in Placebo's classic 'Commercial for Levi'. The song
depicts flirtations with various illict substances, gay sex and other licentious acts. In simple terms, to 'choke trojan' is to perform oral sex on another man". Juste pour info j'ignore si c'est
la bonne version mais ça reste cohérent en tout cas avec le reste du texte.



Placebo Wordz, Paroles et traductions 24/03/2010 17:01


Merci Kristin, à vrai dire ça semble tout à fait plausible, ce serait s'étouffer avec un préservatif (l'image est assez claire), et même si en général les explications Urban Dictionary sont à
prendre avec précautions, le fait qu'il y ait un maximum de personnes d'accord avec cette version aide beaucoup. On va voir ce qu'en dit Nad :) .

Pam


lily 01/12/2008 17:10

C'est vrai que je n'ai même pas ce CD (je ferais plus attention la prochaine fois)...en plus Immortality ça fait plus joli!
et merci pour toutes les annotations!

lily 29/11/2008 13:08

Il me semble entendre sur une vidéo en live "drunk on immorality". Les paroles sont peut-être différentes sur l'album.
Mais bon comme je sais pas si ça veut dire quelquechose...

Placebo, Paroles et traductions 01/12/2008 10:07


C'est possible Lily, même sur la version studio on n'entend pas très bien le T, mais en aglais c'est fréquent "d'avaler" le T et dans le livret de Black Market Music, c'est bien "Immortality", cela
dit les deux aurait un sens dans la chanson.


Emily 25/05/2008 13:27

Merci merci merci pour toutes ces explications!!! je me rends compte que je n'avais pas tout compris !
J'adore écouter cette chanson quand j'ai pas le moral, la mélodie donne la pêche et puis finalement c'est bien une chanson qui te pousse à te reprendre en main !!!

Placebo, Paroles et traductions 25/05/2008 13:56


Moi c'est typiquement la chanson que j'adore écouter en conduisant :D, elle donne la pêche c'est clair, c'est d'ailleurs une de celles que je préfère sur Black Market Music :) .

Pam