Placebo Wordz, paroles et traductions des chansons de Placebo

Paroles et traduction de Follow the Cops Back Home (Meds)

7 Mai 2007 , Rédigé par Placebo Wordz, Paroles et traductions Publié dans #Meds - Placebo

Follow the Cops Back Home
(Meds)
Paroles et traduction
PLACEBO


Meds 2006 - Placebo

Paroles Placebo - Traduction Nad

Follow the Cops Back Home

The call to arms was never true,
Time to imbibe, here's to you,
I'll tell you stories bruised and blue,
Of drum machines and landslides,
Just one more round before we're through,
More psychedelic yuppie flu,
It's such a silly thing to do,
And now we're stuck
On rewind,

Let's follow the cops back home,
Follow the cops back home,
Let's follow the cops back home,
And rob their houses.

The call to arms was never true,
Let's take a ride and push it through,
Suspended animation glue,
And blame it on apartheid,
Let's spend the night in Jimmy Choo's,
I'll give you coats
And cheap shampoo,
I'll give you nothing else to do
And now we're stuck
On rewind.

Let's follow the cops back home,
Follow the cops back home,
Let's follow the cops back home,
And rob their houses. (x2)

The call to arms was never true,
I'm medicated, how are you?
Let's take a dive, swim right through,
Sophisticated points of view.

Let's follow the cops back home,
Follow the cops back home,
Let's follow the cops back home,
And rob their houses. (x2)
Suivons Les Flics Qui Rentrent Chez Eux

L'appel aux armes n'a jamais été vrai,
Il est temps de lever nos verres à ta santé,
Je te raconterai des histoires meurtries et tristes,
De boites à rythmes et de glissements de terrain,
Une dernière tournée avant de se séparer,
Plus de migraines psychédéliques,
C'est tellement stupide comme idée,
Et maintenant nous sommes bloqués
Sur la touche rembobiner.

Suivons les flics qui rentrent chez eux,
Suivons les flics qui rentrent chez eux,
Suivons les flics qui rentrent chez eux,
Et dévalisons leurs maisons.

L'appel aux armes n'a jamais été vrai,
Allons faire un tour et frayons-nous un chemin
À travers l'hibernation,
Et mettons ça sur le dos de l'apartheid,
Passons la nuit en Jimmy Choo,
Je t'offrirai des manteaux
Et du shampooing bon marché,
Je ne te donnerai rien d'autre à faire,
Et maintenant, nous sommes bloqués
Sur la touche rembobiner.

Suivons les flics qui rentrent chez eux,
Suivons les flics qui rentrent chez eux,
Suivons les flics qui rentrent chez eux,
Et dévalisons leurs maisons. (x2)

L'appel aux armes n'a jamais été vrai,
Je suis sous traitement, comment vas-tu ?
Plongeons, immergeons-nous,
Dans des points de vue sophistiqués.

Suivons les flics qui rentrent chez eux,
Suivons les flics qui rentrent chez eux,
Suivons les flics qui rentrent chez eux,
Et dévalisons leurs maisons. (x2)


Annotations
To imbibe : quand il s'agit d'un verbe intransitif comme c'est le cas ici, cela signifie boire de l'alcool.

Here's to you ! : c'est une interjection équivalent à notre "à la tienne", "à ta santé" quand on trinque.

 yuppie flu : migraine, fatigue chronique ou surmenage dont se plaignent souvent les actifs des grandes villes, qu'ils imputent au style de vie très routinier et stressant des métropoles. L'idée du texte en général est celle d'une trangression ponctuelle des règles de la vie quotidienne et ennuyeuse. Il s'agit d'une invitation à se lâcher et à se laisser aller à ne pas être "correct", en faisant des choses aussi idiotes que de se saoûler et d'aller voler les flics.
On retrouve cette expression dans la chanson Long Division.

Jimmy Choo est une marque de chaussures de luxe pour femme très glamour et fashion.


Ce qu'en dit Brian Molko :

Article en français

"Ce titre s'inspire de l'Islande. La 1ère fois que nous y sommes allés, c'était l'été, il y avait 24h de soleil par jour. On a calculé que 3% de la population étaient venus à notre concert, qui était pourtant petit. Personne ne vit là-bas. En roulant dans la campagne pour voir les volcans et les geysers, on ne voyait pas un flic. C'était trop bizarre ! A se demander ce que font les gens là-bas ! D'ailleurs, il y a 2 semaines, j'ai rencontré Sigur Ros. Ces mecs-là ont 25 ans et ont déjà des gamins de 7 ans. En voyant ça, je leur fais "Vous êtes dingues ? Y a à ce point rien à foutre en Islande ?" Ils me répondent "Non, c'est d'ailleurs pour ça qu'on baise et qu'on boit". Ce trip en Islande nous a inspirés, nous a fait penser à ce que tu fais quand tu vis dans un endroit comme le Luxembourg ou l'Islande où il n'y a rien à faire. La plupart du temps, tu cherches à faire le con. Au final, ce morceau, comme beaucoup d'autres sur l'album, parle d'alcool. Tu te bourres la gueule dans un bar, tu tombes sur un autre mec bourré, tu décides que c'est ton nouveau meilleur ami, et tout de suite, vous allez faire des conneries. Cette connerie, c'est de suivre les flics chez eux pour braquer leurs baraques. Après avoir écouté ça, si un mec se dit que c'est une idée cool, il mérite d'aller en taule. C'est le truc le plus débile qu'on puisse faire !"

Brian Molko, Rock Mag avril 2006

Source : Rock Mag



Retour à Meds

PLACEBO de A à Z

ACCUEIL

Partager cet article

Commenter cet article

Céline 23/01/2011 17:48



Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi je n'aime que cette chanson quand elle est en live



Zout 03/08/2009 13:51

J'adore la petite annecdote de Brian concernant cette chanson =)