Placebo Wordz, paroles et traductions des chansons de Placebo

Paroles et traduction de Without You I'm Nothing

11 Octobre 2008 , Rédigé par Placebo Wordz, Paroles et traductions Publié dans #Whithout You I'm Nothing - Placebo

Without You I'm Nothing
(Without You I'm Nothing)
Paroles et traduction
PLACEBO

Without You I'm Nothing - Placebo

Paroles Placebo - Traduction Pam

Without You I'm Nothing

Strange infatuation
Seems to grace the evening tide.
I'll take it by your side.
Such imagination
Seems to help the feeling slide.
I'll take it by your side.
Instant correlation
Sucks and breeds a pack of lies.
I'll take it by your side.
Oversaturation
Curls the skin and tans the hide.
I'll take it by your side.

Tick - tock (x3)
Tick - tick - tick - tick -tick - tock

I'm unclean, a libertine
And every time you vent your spleen,
I seem to lose the power of speech,
You're slipping slowly from my reach.
You grow me like
An evergreen,
You've never seen the lonely me at all.

I...
Take the plan, spin it sideways.
I...
Fall.

Without you, I'm nothing.
Without you, I'm nothing.
Without you, I'm nothing.

Take the plan, spin it sideways.
Without you, I'm nothing at all.
Sans Toi Je Ne Suis Rien

Une étrange attirance
Semble honorer le cours de la soirée
Je m'y soumettrai à tes côtés
Tant d’imagination
Favorise la dérive des sentiments
Je m'y soumettrai à tes côtés
Une dépendance immédiate
Trompe et engendre un tissu de mensonges
Je m'y soumettrai à tes côtés
Trop d’excès
Ecoeure et on finit par prendre une raclée.
Je m'y soumettrai à tes côtés

Tic-tac (x 3)
Tic-tic-tic-tic-tic-tac

Je suis malsain, un libertin
Et chaque fois que tu déverses ta colère,
J'ai l'impression de perdre l’usage de la parole
Tu glisses doucement hors de ma portée
Tu me cultives comme
Un arbre qui ne perd jamais ses feuilles,
Tu n’as jamais vu à quel point je suis seul.

Je...
Prends nos projets, les balance
Je...
m'effondre

Sans toi je ne suis rien
Sans toi je ne suis rien
Sans toi je ne suis rien

(Je) Prends nos projets, les balance.
Sans toi je ne suis plus rien du tout.


Annotations
The feeling slide : nous avons choisi "la dérive des sentiments" comme traduction, expression qui reprend le titre du roman d'Yves Simon (Prix Medicis 1989). Difficile de ne pas penser à un jeu de mots avec la dérive des continents (the land slide en anglais)... mais là ce sont les sentiments qui ne sont pas immuables.

Oversaturation
: cela se traduit littéralement par "au-delà de la saturation", saturer étant tout simplement l'action de remplir à l'excès, nous avons choisi cette traduction : trop d'excès.

Curls the skin : il s'agit d'une expression traduisant le dégoût.

Tans the hide : il s'agit également d'une expression "tan someone's hide", un peu vieillote, qui signifie frapper quelqu'un à plusieurs reprises en guise de punition.

Evergreen : il s'agit du terme anglais correspondant à nos arbres à feuilles persistantes, c'est à dire les arbres dont tout ou partie du feuillage reste vert toute l'année.
Ce terme anglais est parfois utilisé au sens figuré pour designer quelque chose qui conserve longtemps sa fraicheur, son intérêt, ou qui reste longtemps très apprécié, une chanson qui ne vieillit pas par exemple.

Such imagination seems to help the feeling slide : on retrouve ce vers quasi à l'identique dans les paroles de la chanson Drowning By Numbers sur le single Come Home de l'album Placebo.

To vent one's spleen : il s'agit d'une expression anglaise typique qui se traduit normalement par "déverser sa bile", mais c'est pas très joli comme expression en français, nous avons donc préféré "Déverser sa colère".
Attention, notons bien que d'une manière générale en anglais, "spleen" n'a pas la même connotation qu'en français où ce terme est le plus souvent associé au spleen baudelairien qui évoque la mélancolie et le mal être... il s'agit bien de rage et de colère ici, donc il ne faut pas confondre les deux.

Il existe une version de Without You I'm Nothing enregistrée avec David Bowie sortie en single, que l'on retrouve sur la compilation Once More With Feeling.

Durant la tournée Without You I'm Nothing en 1998, Brian Molko introduisait cette chanson en entonnant les deux premiers vers du poème de Jean-Pierre Claris, Plaisir d'Amour :
Plaisir d'amour ne dure qu'un instant
Chagrin d'amour dure toute la vie…





Ce qu'en dit Stefan Olsdal :

Article en français

"Stefan explique le désir de David Bowie de travailler avec eux : "ça a été très bizarre, un beau jour il a appelé en disant : "Hé les gars, j'adore ce que vous faites et surtout 'Without You I'm Nothing', j'aimerais bien l'enregistrer avec vous ou la reprendre. qu'en pensez-vous ?" Nous, on a dit : OK, rencontrons nous et voyons ce qu'on peut faire (rire) !" Et là, si tu veux il y a eu une sorte de malaise... Parce que, c'est Bowie et qu'il veut tout diriger, et avoir le contrôle de tout... Et puis, il est finalement venu jusqu'au studio et là il s'est mis à chanter... Comment dire ? On était là, tous derrière la vitre : 'Putain merde, c'est Bowie !' C'était magique ! Je ne peux pas dire que c'est un rêve qui s'est réalisé parce que je n'y avais jamais pensé, mais après coup, je dois reconnaître que ça été un des moments les plus excitants et inoubliables de ma vie."

Stefan Olsdal, Rock Sound n°72 septembre 1999

Source : Rock Sound



Article en anglais
Did it feel natural to work with him?


Stefan: Yes, definitely, he was very easy to work with. He is a very efficient musician. We had quite an awesome moment just before he was going to record his track. David was standing right next to us and said that before he was going to record he wanted to sing his part for us. He did, and we were just like, wow! Just the way he structured his overlay was so musical. The song doesn't repeat itself, it just crescendos into a big finale basically. Just the way he started off in this really low range, [this octave, Stefan mimics Bowie, and very well I might add], and ends up way up here--(whoa!) He definitely added something special to that song.
Article en français
Cela semblait-il naturel de travailler avec lui?

Stefan : Oui, absolument, il est très facile de travailler avec lui. C'est un musicien très efficace. Nous avons eu un moment assez impressionnant juste avant qu'il enregistre son morceau. David était debout juste à côté de nous et il nous dit qu'avant qu'il enregistre il veut chanter sa partie pour nous. Il le fait, et nous étions tout comme.. wow! Juste la façon dont il a structuré sa partie était tellement musicale. La chanson ne se répète pas, en fait elle va en crescendos jusqu'à un grand final. Juste la façon dont il a commencé dans cette gamme basse, [cette octave, Stefan imite Bowie, et très bien j'ajouterai], et finit très haut - (whoa!) Il a très certainement apporté quelque chose de spécial à cette chanson.

Stefan Olsdal, The Sentimentalist, été 2001

Source :
comité Olsdalien

Ce qu'en dit Brian Molko :

Article en français
"Without You I'm Nothing..., la chanson, est quasiment devenue un hymne...
BM : "C'est drôle. Je vais te raconter une histoire : à Reading Festival, tu connais ? L'année dernière, deux personnes se sont mariées sur la scène de Reading avant le premier groupe, à onze heures du mat', sur "Without You I'm Nothing". On a vraiment rigolé, on ne pouvait pas croire ça. J'ai toujours pensé qu'il y avait une grande ironie : j'ai imaginé que beaucoup de couples font peut-être l'amour sur cette chanson et sur "My sweet Prince", et ce sont deux chansons qui parlent de relations qui s'effondrent : je trouve ça très ironique. Des chansons très "dépressives" mais que les gens se chantent en preuve d'amour."

Pourquoi l'avoir ré-enregistré avec David Bowie ?
BM : "On ne l'a pas ré-enregistrée. Il est venu, a posé sa voix, et on a remixé. En fait, on allait faire une chanson aux Brit Awards avec David. La tradition est de faire des reprises de classiques de chansons anglaises. Puisqu'on avait fait "20th Century Boy" pour le film "Velvet Goldmine", j'ai proposé à David de la faire pour les Brits. Il a dit ok. Puis il m'a appelé pour me dire : "On devrait faire Without You, c'est ma préférée..." je lui ai répondu : "Je ne pense pas que les Brits vont aimer ça..." On leur a demandé, et ils ont dit : "On préfère "20th Century Boy". Avec David, on a donc décidé d'en faire un single : il avait déjà écrit son harmonie, il voulait vraiment être sur cette chanson. C'est un honneur immense."

Brian Molko, Guitar Part, Novembre 2000

Source : Guitar Part



Article en anglais
"About his (Brian) favourite songs...

There are many. Pure Morning obviously which represented a very important change for us. Without You I'm Nothing and Special Needs too, I wouldn’t change them even after much time."
Article en français
"A propos de ses (Brian) chansons préférées...
Il y'en a plusieurs. Pure Morning evidemment qui représente un changement important pour nous. Without You I'm Nothing et Special Needs aussi, je ne voudrais pas les changer même après tout ce temps."

Brian Molko
, All Music octobre 2004

Source : Placebo's perilous world


Retour à OMWF Retour à Without You I'm Nothing

PLACEBO de A à Z

ACCUEIL

Partager cet article

Commenter cet article

Amélie 14/02/2013 20:35


Merci pour la partie "Plaisirs d'Amour", je ne l'avais jamais entendue et honnêtement, elle donne des frissons !


Je pensais avoir écouté cette chanson (et tant d'autres d'eux!) des dizaines de fois et les connaître par coeur, mais en fait j'ai toujours une note, un accord, un bout de poème à découvrir...
Merci pour ce site :)

Tikiria 14/12/2010 12:49



Thanks =)


Je n'avais pas vu que vous l'aviez déjà fait. En effet ça reste un peu confus, mais je n'entends pas vraiment mieux moi même ^^


Merci de vous être penché dessus en tout cas!



Tikiria 13/12/2010 17:06



Hello, je voulais savoir si vous pouviez m'aider avec les paroles de la démo (live)? J'arrive pas à tout bien entendre (la qualitée est pas super donc :/ )


Merci d'avance! =)


Au cas où vous ne l'ayez pas: http://www.fileserve.com/file/k8XyNnV



Placebo Wordz, Paroles et traductions 13/12/2010 17:49



Hello, une tentative a été faite dans la section "paroles live", mais sans grand succès (voir les commentaires).



Dodo38 25/02/2010 16:37


*Remarque une erreur injustifiable*
OoOoOo... Excusez-moi c'est Brian et non Bryan... Honte sur moi !! J'ai remarqué la faute que trop tard --' Excusez-moi encore une fois... ^^'


Placebo Wordz, Paroles et traductions 25/02/2010 17:03


On ne lui dira pas promis


Dodo38 25/02/2010 16:25


Bonjour tout le monde ! C'est mon 1er commentaire et je sais pas trop où commencer... Bon déjà votre site est super (que j'ai découvert par hasard), vos traductions superbes et plein
d'anecdotes...(Je sais, je ne suis pas très original..)
Je voulais aussi dire que sur cette chanson dans l'album du même nom, après les trois Tick-Tock, juste après le 3ème Tick on peut entendre le rire de Bryan (?!) ce qui assez spécial sur une chanson
plutôt triste... (Quoique entendre quelqu'un chanter Tick-Tock c'est assez amusant :D ) Je crois que j'ai a peu près tout dit ce que je voulais dire...
@+ et continuez comme ça !


Placebo Wordz, Paroles et traductions 25/02/2010 17:04


Merci Dodo, c'est très gentil


Pour le rire, je n'ai rien remarqué de mon côté.


Nad