Placebo Wordz, paroles et traductions des chansons de Placebo

Paroles et traduction de Pure Morning (Without You I'm Nothing)

11 Octobre 2008 , Rédigé par Placebo Wordz, Paroles et traductions Publié dans #Whithout You I'm Nothing - Placebo

Pure Morning
(Without You I'm Nothing)
Paroles et traduction
PLACEBO

Pure Morning 1 - Placebo Pure Morning 2 - Placebo

Paroles Placebo - Traduction Pam

Pure Morning

A friend in need's a friend indeed
A friend with weed is better
A friend with breasts and all the rest
A friend who's dressed in leather

A friend in need's a friend indeed
A friend who'll tease is better
Our thoughts compressed
Which makes us blessed
And makes for stormy weather

A friend in need's a friend indeed
My Japanese is better
And when she's pressed she will undress
And then she's boxing clever

A friend in need's a friend indeed
A friend who bleeds is better
My friend confessed she passed the test
And we will never sever

Days dawning, skins crawling (x4)
Pure morning (x4)

A friend in need's a friend indeed
A friend who'll tease is better
Our thoughts compressed
Which makes us blessed
And makes for stormy weather

A friend in need's a friend indeed
A friend who bleeds is better
My friend confessed she passed the test
And we will never sever

Days dawning, skins crawling (x4)
Pure morning (x4)
Matin Pur

Un ami dans le besoin reste un ami
Un ami avec de l’herbe c’est mieux
Un ami avec des seins et tout le reste
Un ami qui est vêtu de cuir

Un ami dans le besoin reste un ami
Un ami qui t’allume c’est mieux
Nos pensées étriquées
Nous assurent le bonheur
Et sont adaptées au temps orageux

Un ami dans le besoin reste un ami
Ma Japonaise est meilleure
Et quand on insiste elle se déshabille
Là, elle sait comment parvenir à ses fins

Un ami dans le besoin reste un ami
Un ami au féminin c’est mieux
Mon amie a avoué avoir réussi l’épreuve
Et nous ne nous séparerons jamais

Le jour naissant, les poils se dressent
Matin pur

Un ami dans le besoin reste un ami
Un ami qui t’allume c’est mieux
Nos pensées étriquées
Nous assurent le bonheur
Et sont adaptées au temps orageux

Un ami dans le besoin reste un ami
Un ami au féminin c’est mieux
Mon amie a avoué avoir réussi l’épreuve
Et nous ne nous séparerons jamais

Le jour naissant, les poils se dressent
Matin pur


Annotations
A friend in need, a friend indeed est l'équivalent de l'expression "c’est dans le besoin que l’on reconnaît ses véritables amis".
Pour respecter l'anaphore et donc le rythme du texte original, nous avons choisi de ne pas utiliser une "expression toute faite" mais de garder "Un ami dans le besoin reste un ami".
A noter que nous avons également fait le choix de mettre ami au masculin parce que "friend" n'a évidemment pas de genre en anglais, et c'est le reste du vers à chaque fois qui permet de dire que l'on parle d'une amie. Tout l'intérêt des vers de la chanson est donc de féminiser le mot "friend", les paroles sont en quelque sorte bourrées de périphrases. Si on prend le vers "a friend with breast and all the rest" il y'a un double sens, soit on a effectivement le sens "une fille avec des seins et tout le reste" qui est un poil macho, soit c'est juste une périphrase pour désigner une personne de sexe féminin. On le retrouve aussi parfaitement avec le vers "A friend who bleeds" le who bleeds (Qui saigne en français) étant une périphrase pour féminiser le mot friend.
En français une partie de la chanson perd tout son intérêt si on traduit directement le mot friend par "amie".

To box clever est une expression signifiant : agir de manière astucieuse et pas toujours honnête pour obtenir ce que l’on veut.

A friend who bleeds désigne simplement une femme, who bleeds
se rapportant aux menstruations.


Ce qu'en disent Brian Molko, Stefan Olsdal et Steve Hewitt :
MàJ
Article en français
Le disque s'ouvre sur Pure Morning, qui est un morceau somme toute assez différent du reste de l'album...

Steve : En fait, c'est l'un des derniers morceaux que nous ayons enregistrés. Et à l'origine, il était destiné à une face B de single...

Brian : Nous l'avons pris comme un cadeau tombé du ciel. "Voilà, comme vous avez bien travaillé, je vous offre cette chanson". (Sourires.) C'est un morceau qui est arrivé comme ça, sans préméditation.

Stefan : C'est une chanson qui repose avant tout sur des boucles, d'où cette différence qui peut exister avec les autres titres car nous n'avions jamais travaillé de la sorte jusqu'alors.

Brian : Maintenant c'est sans doute une indication de la direction que nous pourrions emprunter dans le futur. Il faut toujours continuer de découvrir des choses et surtout ne pas tomber dans une certaine routine. Pour Pure Morning, on était tout excité par le fait de manipuler des machines que nous connaissions à peine. maintenant en particulier pour nos concerts, il ne faut pas croire que la technologie va prendre le pas sur notre côté rock, très direct. De toute façon nous utilisons des sampler depuis trois ans sur scène. Pour nous cette technologie est là pour permettre de créer une autre texture.


Le choix de Pure Morning comme single annonciateur du nouvel album a quand même de quoi surprendre...

Oui c'est vrai. C'était un risque, quelque part, c'est sûr, mais nous nous devions de le prendre. Les gens devaient s'attendre à un Nancy Boy Part 2. Il fallait provoquer une sorte de choc. et ça nous excitait. de toute façon, la chance ne sourit qu'aux audacieux.


D'une certaine façon, c'était une réaction à Nancy Boy, une volonté de montrer que Placebo était capable de composer autre chose qu'une chanson pop...

Oui, sans aucun doute. Nous ne voulions surtout pas nous répéter. Mais cela ne nous empêchera pas d'écrire quand nous en aurons envie d'autres petits morceaux pop obscène. (Sourires.) J'ai un ami qui travaille au Virgin Megastore et il m'a dit que les acheteurs de Pure Morning viennent tous d'horizons très différents : ça va du jeune fan de musique indie au type en costard qui sort du travail. parce qu'un tel morceau, s'il marche vraiment bien, peut nous apporter un public encore plus large.

Brian Molko, Stefan Olsdal et Steve Hewitt, Magic #23, octobre 1998

Source : Magic




Article en anglais
"The people who inspired it are a couple of friends of mine, you know it's kind of like a celebration of a friendship with women. It's also a song about coming down, ending the day, as everybody else's day is sort of starting and feeling dislocated from the world really and kind of like yearning for a friend to put their arms around you to make the come down easier."


Article en français

"Les personnes qui l'ont inspirée sont deux de mes amies, tu sais, c'est comme une sorte d'apologie de l'amitié avec les femmes. C'est aussi une chanson sur le fait de descendre, de finir la journée, alors que la journée de tous les autres commence en quelque sorte, et le fait que tu te sentes vraiment désolidarisé du monde et tu as en quelque sorte envie qu'un ami t'enserre de ses bras pour te faciliter la descente."

Brian Molko
, In conversation with Sally Stratton août 1998

Source : placeboworld.co.uk



Article en anglais

BM : They were off the top of my head, a first take thing, so I wasn’t even thinking about the significance of them. After that I realised it’s a song about friendship - celebrating friendship with women. It’s about that point in the morning when the sun’s coming up and the rest of the world is waking up and you can’t go to sleep, basically, and you feel like a complete asshole because you’re coming down. And it’s at that point you feel like your life is the least sorted ever and all you really crave is for a friend to put their arms around you and make you feel better. That’s the pure morning, when that happens.


And that’s a female role?

He looks slightly suspicious. " Yeah, I think so. It’s about two friends of mine from two different continents who’ve meant a lot to me.”


“One of them you’re still in contact with,” points out Stefan.

“Yeah, well, she lives in London not Tokyo.”

It’s not really going to help you shake off that, ‘junkie misogynist’ charge though is it? “A friend with breasts and all the rest…” - honestly….
“It’s just meant to be a bit cheerful,” stresses Brian, exasperated. “It’s a bit up for a change. It’s definitely the most digestible song on the record, it fucks with your head the least. It’s light compared with what we’ve done before.”

Article en français
"BM : Elles sont sorties comme ça, une prise unique, donc je ne pensais même pas à leur signification. C'est après que j'ai réalisé que c'était une chanson à propos de l'amitié - célébrant l'amitié avec les femmes. Ça parle de ce moment le matin quand le soleil se lève et que le reste du monde se réveille et que tu ne peux pas aller te coucher, en gros, et tu te sens comme un vrai connard parce que tu descends. Et c'est à ce moment là que tu as l'impression que ta vie n'a jamais été aussi mal organisée, et tout ce dont tu as vraiment envie, c'est qu'un ami t'enserre dans ses bras et t'aide à te sentir mieux. C'est le pur matin, quand ça arrive.

Et c'est un personnage féminin?
Il prend un air légèrement suspicieux. "Oui, je pense. C'est à propos de deux de mes amies de deux continents différents qui comptent beaucoup pour moi."

"L'une d'elle avec qui tu es encore en contact" , précise Stefan.

"Ouais, et bien, elle vit à Londres pas à Tokyo."

Ça ne va pas vraiment t'aider à te défaire de ta réputation de "junkie mysogyne" non ?
"Une amie avec des seins et tout le reste..." - franchement...
"C'était juste pour plaisanter un peu" insiste Brian, exaspéré. "c'est un peu gai pour changer. C'est définitivement la chanson la plus digeste du disque, c'est celle qui te prend le moins la tête. C'est léger comparé à ce que l'on a pu faire auparavant."

Brian Molko
, Stefan Olsdal, NME, août 1998

Source : placeboworld.co.uk



Article en anglais

"[...]"Pure Morning is definitely an episode by itself. We’d finished recording and delivered the second album and went into the studio to do some b-sides. When we do b-sides we have a much more relaxed approach to it. Pure Morning started as a loop in the studio which we never ever thought would be part of a song and by the end of the day we piled on the rest of the instruments and Brian’s lyrics came pretty much off the top of his head. So it was a complete fluke, really! And when we sent it off to the record company and said ‘this is one of our b-sides’ they said ‘ah, no, I don’t think this should be a b-side’. So it is quite different sonically, and I guess lyrically as well. It’s sort of a celebration of a friendship with women and also a song about coming down – about trying to go to bed when the rest of the world is waking up. So it stands apart for those reasons."


Article en français
"[...]Pure morning est à coup sûr un événement à elle toute seule. On avait terminé d'enregistrer et livré le deuxième album, nous étions retournés en studio pour enregistrer des faces B. Quand on fait des faces B, on a une approche bien plus détendue pour ça. Pure Morning a commencé comme une boucle dans le studio, nous n'avons jamais imaginé qu'elle pourrait faire partie d'une chanson et arrivés à la fin de la journée on y avait ajouté le reste des instruments et les paroles de Brian sont sorties comme ça sans sans trop qu'il y pense. C'était donc un coup de chance, vraiment ! Et donc quand on l'a envoyée à la maison de disque et qu'on leur a dit "c'est une de nos faces B", ils ont dit "ah non, je ne pense pas que ça devrait être une face B". Donc c'est un peu différent au niveau du son et des paroles aussi je suppose. C'est une sorte de célébration de l'amitié entre femmes et également une chanson sur le fait de redescendre - à propos d'essayer d'aller au lit alors que le reste du monde se réveille. Donc cette chanson est un peu en marge des autres pour ces raisons."

Stefan Olsdal
, db Magazine 24 février 1999

Source : placeboworld.co.uk



Article en anglais

"About his (Brian) favourite songs...
There are many. Pure Morning obviously which represented a very important change for us. Without You I'm Nothing and Special Needs too, I wouldn’t change them even after much time.
Pure morning was our first international hit, before it we were noone in America, and it was also the first song in which we introduced the electronic in our music. We hadn’t given importance to electronica before."


Article en français
"A propos de ses (Brian) chansons préférées...
Il y'en a plusieurs. Pure Morning évidemment qui représente un changement important pour nous. Without You I'm Nothing et Special Needs aussi, je ne voudrais pas les changer même après tout ce temps.
Pure morning a été notre premier hit international, avant ça, nous n'étions rien en Amérique, et elle a été aussi la première chanson dans laquelle nous avons introduit l'éléctronique dans notre musique. Nous n'accordions pas d'importance à l'éléctronique avant."

Brian Molko
, All Music, octobre 2004

Source : Placebo's perilous world




Article en français
A propos de Pure Morning qui ouvre le set, lors du dernier concert de la tournée Projekt Revolution le 3 septembre 2007 :
"Je déteste ce putain de morceau. La tournée se termine ce soir et je suis heureux de savoir que je ne le jouerai sûrement plus jamais"

Brian Molko, Rock Mag novembre 2007

Source : Rock Mag




Article en anglais

However, on the last occasion that we spoke –around the release of 2000’s “Black Market Music” album- the band were already in the habit of referring to “Pure Morning” as their “Smoke On The Water”. They felt, and we quote: “Cursed by it forever”. So, have they mellowed to its charms any?



“We actually call it 'Pure Boring',” reveals Stefan. “It’s actually even more of a pain to play than “Nancy Boy”, because ever since we wrote that song we’ve had to play it at every single gig.”


“Yeah,” Brian nods wearily. “It gets to that point in the set and you think: “I’ve just got one more to knock out.” It’s a bit like that. It is quite slow and, dare I say, laborious. And there’s not really much scope in there to take it to another place… I mean, a jazz odyssey is most certainly out of the question.”


“And God knows we’ve tried” Steve laughs “We’ve gone as far as starting it on the wrong side of the guitar lick to get a sort of reggae version going, but that’s the best that we could come up with.”

“We try to finish it in under four minutes now.” Stefan chortles. “It used to go on for over six, but we’ve managed to snip it down a bit.”


Article en français

Cependant, la dernière fois que nous avons parlé - lors de la sortie de l'album Black Market Music en 2000 - le groupe avait déja l'habitude de parler de "Pure Morning" comme de leur  "Smoke On The Water". Ils se sentaient et nous citons : "maudits pour toujours par cette chanson". Alors, se sont-ils finalement radoucis face à ses charmes ?

"Nous l'appelons en réalité "Pure Boring" ("Pur Ennui"), révèle Stefan. "C'est en réalité même plus douloureux de la jouer que "Nancy Boy ", Parce que depuis que nous avons écrit cette chanson nous avons dû la jouer à chaque concert."

"Ouais," Brian acquiesce d'un air fatigué. "On arrive à un moment dans le concert où on se dit : "j'en ai plus qu'une à balancer". "C'est un peu comme ça. C'est un peu long et, oserai-je dire, laborieux. Et elle n'a pas suffisament de portée pour l'amener à sonner autrement … je veux dire, une odyssée jazz est plus que certainement hors de question."

"Et Dieu sait que nous avons essayé" plaisante Steve "Nous sommes allés jusqu'à qu'à la démarrer du mauvais côté de la guitare pour obtenir une sorte de version reggae, mais c'est le mieux que nous ayons pu en tirer."

"Nous essayons de la finir en quatre minutes maintenant." Stefan pouffe de rire. "On avait l'habitude de la faire durer plus de six minutes, mais nous avons réussi à la raccourcir."

Placebo, Classic Rock, janvier 2005

Source : www.classicrockmagazine.com


Retour à OMWF Retour à Without You I'm Nothing

PLACEBO de A à Z

ACCUEIL

Partager cet article

Commenter cet article

Sarah Alb-V. 22/01/2013 22:27


Bonjouuur !


Au début j'étais partie our vous laisser un commentaire sur "Haemoglobin" pour vous féliciter (même s'il y a, à mon sens, quelques petites erreurs) mais j'ai préféré venir vérifier "Pure Morning"
parce que je suis toujours très déçue par la traduction de cette chanson en général  Vous m'avez épatée ! Bon
boulot !  J'en ai maaaaarre des traductions au mot à mot  mais vous vous bossez vraiment sur le sens et ça me fait vraiment super plaisir 





Ah par contre il y a une chose que vous n'avez pas notée et qui, je pense, change un petit peu le ton de la chanson, c'est le jeu de mot sur "pure morning" (pure matinée, pur matin, comme on
veut) et "pure mourning", qui veut dire pur deuil. Sans compter que c'est un suicide aux USA qui a inspiré le clip :P Vos avis ?

Frida 03/02/2010 23:23


Merci beaucoup pour vos éclaircissements, à l'une comme à l'autre ! En relisant les interviews que vous avez traduites, j'ai vu que Brian Molko parlait d'une amie à lui, qui vivait à Londres et,
dit-il : "pas à Tokyo", donc lui-même devait avoir l'image d'une Japonaise en tête pour dire ça... Je pense donc que vous avez raison ! N'empêche que le pli est tellement pris chez moi que je
continue de comprendre "mon japonais est meilleur" dès que j'écoute la chanson... Mais après tout, s'approprier les oeuvres des artistes quitte à tordre le cou à l'intention première est bien l'un
des privilèges du public, et l'un de ceux que Brian Molko lui-même lui concède volontiers d'ailleurs, d'après ce que j'ai pu lire ici et là, alors...

PS : je vous ai envoyé deux petits messages perso, par le biais du classique formulaire de contact (des essais de trad faits en vitesse et en guise de distraction : je voulais juste savoir si je
n'avais pas fait de trop graves contresens) mais je suppose que vous avez d'autres chats à fouetter (ce que je comprends fort bien ne vous en faîtes pas !!!) :-)

Frida


Placebo Wordz, Paroles et traductions 03/02/2010 23:29


Tu as bien raison, libre à chacun de comprendre la chanson comme il l'entend .

Pam

PS : on a bien reçu tes messages, on n'a pas encore lu tes essais de trads parce qu'en plus du manque de temps, on n'a pas encore fini In a Funk et Unisex et on évite de lire les traductions des
autres avant de faire les notres pour ne pas être influencées, mais c'est promis on les lit dès qu'on a fini Frida :) (ça ne devrait pas tarder).


Frida 01/02/2010 18:02


Bonjour,
voici mon premier commentaire (alors que je vous lis depuis un bail !), mais comme en ce moment je réécoute assez souvent Pure morning, je m'aperçois que quelque chose me chiffonne. Il s'agit du
vers "my japanese is better", traduit ici par "ma japonaise est meilleure", ce qui est assez opaque, du moins pour moi (s'il avait écrit : "mon afghane" ou "ma marocaine" on aurait compris qu'il
pouvait s'agir de marijuana, mais là...). Moi je le comprends plutôt comme "mon japonais est meilleur", dans le sens : "je parle mieux japonais que je ne comprends les femmes"... Bref quelque chose
d'assez misogyne au final, ce qui est assez assumé par le groupe apparemment pour cette chanson (cf. les interviews), or ça ne ressort pas vraiment dans la trad' française, du moins je trouve... :
rien à voir par ailleurs avec la qualité du travail de traduction que vous avez accompli et qui est tout simplement incroyable !
Dernière remarque, pour aller dans le même sens : j'ai bien compris la tournure idiomatique particulière de "to box clever", mais là encore, n'y a-t-il pas une sorte de double sens, du genre "si on
la pousse un peu, elle se déshabille et c'est encore ce qu'elle fait de plus intelligent" doublé du sens : "elle se déshabille et ainsi obtient ce qu'elle veut", histoire de dire que c'est encore
dans ce rôle que les femmes sont les plus douées, bref encore une bonne pique bien misogyne.
Ou me trompé-je ? (je précise que je ne suis pas une angliciste distinguée, hein, alors je suis tout à fait capable de multiplier les fausses interprétations...).
Sinon, je viens me joindre à l'innombrable cohorte de vos admirateurs-trices, en vous remerciant pour votre super travail, pour le ton résolument poli adopté sur ce site dans les commentaires (et
ça c'est toujours les "tenanciers" qui donnent le "la" pour ça, donc merci à vous...) mais aussi pour l'esprit critique qui règne ici : pas de "fan attitude" confite de dévotion, pas de
"Briiiiiaaaaaan je t'aime" et tutti quanti : ça fait du bien !


Placebo Wordz, Paroles et traductions 01/02/2010 19:09


Hello Frida :)

Tout d'abord, merci pour ce message très constructif, alors pour te répondre, je pense que les "she" qui suivent le vers "My japonese is better" se rapportent à cette "Japanese" d'où "ma
japonaise", ce serait cette japonaise qui une fois déshabillée obtient ce qu'elle veut.
Pour le "boxing clever", je vois bien ce que tu veux dire, mais on s'éloigne un peu du sens de l'expression "boxing clever" à mon avis (et ça n'engage que moi ), c'est je pense un peu réducteur de traduire ça en disant que "c'est encore ce qu'elle fait de plus intelligent", parce que je
vois plus ça comme "une fois qu'elle se deshabille elle sait quoi faire pour obtenir ce qu'elle veut" (ce qui est très macho aussi, et ça rejoint quand même ce que tu dis, j'en conviens), je ne
sais pas si tu vois la nuance . Mais je pense que ton interprétation est tout à fait valable :) , on pourrait peut-être
changer par "et  là sait comment parvenir à ses fins" pour que ce soit plus clair.

Et sinon, merci pour ces compliments, n'hésite pas à nous laisser d'autres messages !

Pam

______________________

Je me joins aux remerciements de Pam, et je rejoins également son explication, bien que j'avoue, tu as semé le doute dans mon esprit Frida, et j'aime beaucoup le ton qu'aurait eu cette chanson selon ton interprétation. La chanson aurait été encore plus
intéressante, mais je pense que Pam l'a entendu comme il se doit. Ce n'est pas une certitude, mais je pense que cette chanson est peut-être écrite de façon maladroite, ce qui explique que son sens
soit un peu obscur. D'où l'intérêt des commentaires de l'auteur même de la chanson pour mieux comprendre: Brian avoue la trouver absurde, et c'est la principale raison qui fait qu'aujourd'hui, ils
ne la jouent plus, alors que c'est avec Nancy Boy le hit de Placebo.
C'est ce qui me fait penser que si nous trouvons, tout comme toi, cette chanson plutôt opaque et peu sensée, c'est qu'en effet, elle l'est, et que ce n'est pas un défaut de compréhension.

Au plaisir de te relire Frida, on serait ravi d'avoir ton avis sur d'autres chansons !


Nad


Moe 07/12/2008 13:56

Vraiment incroyable et complet ce blog, Bravo :)

Placebo, Paroles et traductions 07/12/2008 14:42


Merci Moe :) .


Kévin 27/06/2008 21:22

Tchou!ça faisait longtemps que je n'avais pas pu venir voir votre blog, ça me fait vraiment plaisir que le bac soit passé juste pour ça presque!!!En tout cas je suis d'accord avec toi bitterend, ça fait un choc de savoir que ce morceau qui est une des pièces maîtresses de l'oeuvre de Placebo est un calvaire pour eux à jouer en live... surtout que c'est grâce à des chansons comme celles-là que le public à accrocher à eux (en tout cas c'est le cas pour moi).Enfin moi personnellement qu'il ne la joue plus en live ne me dérange pas tant que ça, à la rigueur s'ils pouvaient rejouer des morceaux genre "Ask For Answers" qui est une très jolie chanson je trouve ou encore "My Sweet Prince" à la place de "Pure Boring"^^ ça ne me dérangerait pas tant que ça!!!Désolé si ça déçoit bon nombre de fans mais je pense que trop de "Pure Morning" a finit ou finira par tuer "Pure Morning" (et pourtant j'en suis fan de cette chanson)... si cela se trouve ça finira par être la même chose de "The Bitter End" à la longue, j'espère que non.Du coup j'ai beaucoup écrit pour mon retour sur ce site, lol!A bientôt, Kévin

Placebo, Paroles et traductions 28/06/2008 10:26


Hello Kévin !

j'espère que ça s'est bien passé pour toi :) .
Pour revenir à Pure Morning, Placebo a l'habitude de dénigrer son travail passé, ils ont tendance (comme beaucoup de groupe d'ailleurs) a considérer que le "nouvel album est toujours incroyablement
meilleur que leurs albums précédents qui finalement n'étaient pas si bien que ça", je me demande d'ailleurs ce qu'ils vont dire de Meds dans les interviews quand le prochain album va sortir :D
.
Mais c'est vrai qu'à force de jouer les mêmes titres tous les soirs ou presque c'est normal de s'en lasser, mais je suis sûre que s'ils variaient plus leur set list en tournée, les fans seraient
aussi contents qu'eux :D .

Pam