Placebo Wordz, paroles et traductions des chansons de Placebo

1998, Placebo, Melody Maker, Velvet Goldmine (Presse)

10 Novembre 2008 , Rédigé par Placebo, Paroles et traductions Publié dans #PLACEBO PRESSE

Placebo, Melody Maker, Velvet Goldmine, 24 octobre 1998

Article en anglais
How did you get involved with “Velvet Goldmine”?


Brian:  “it’s almost two years ago that we did it, not long after “Nancy boy” came out and our face were all over the music press at the time they were casting, and I just got a phone call. I was a big Todd Haynes fan anyway so I was really keen. I wanted the part of Jack Ferry which I didn’t get because they’d already cast. It was made for me, basically, he was me he has no words and was the precursor to them all. So, anyway, I auditionated and was finally cast as Malcolm, the singer from The Flaming Creatures. They were doing “20th century boy” in the film so we suggested we record it  for them. Then we suggested Steve and Stefan played in The Flaming Creatures as well and what happened was that Steve played in the creatures and Stefan  ended up in Donna [Elastica]’s band “Polly Smalls.”



What was it like being in film?

Steve: “It was good fun, but one of the weirdest times was hanging around Brixton Academy  when we were filming. All dolled up, not the coolest place to we walking around like that.”

Brian: "It was like making a really long video. There were certain days where you’d get there at 10 am all glammed up and you would have done nothing by 8 pm. It was a lot of sitting around, pretty boring really. We did about nine days shooting altogether. Steve broke one of my ribs on the first day of filming. Well, I ran into his elbow, I have fragile ribs. We were running down the street in our platforms and I ran into him and I just went crack.”


What was the funniest moment?

Brian:“One night, we were outside Brixton Academy trying to find the way in. We were all in full costume, walking around with Michael Stipe, and this Number 94 bus drives by and Michael says, “I dare you to go and get on that bus now.” I said “No way! You go and get on the f***ing bus Stipey”.


Has the experience made you want to be movie stars?

Steve: “No, It was the beginning and the end of my silver screen career, I’m just not made for it, It’s not my idea of fun.”


Brian:“I have a degree in drama from Goldsmith’s College, so yeah, I’d love to do more, I’d love to do french films, that would be great. I’ll wait for the offers.”


Stefan: “I’d love to. My part was quite small. I felt quite comfortable even though I looked like a very tall Nigel Tufnell [from Spinal Tap]. I really went for it. I’ve done a few school plays, In fact, the first time I met Brian was when we did “The Boyfriend”, at school.”


How do you think it would affect you as a band?

Steve: “It’ll be interesting to see what happens. The film’s not even out in America yet, but we know we’re running the risk of getting known from somebody else’s song. It’s sad how quickly people assume you’re a glam band.”


Wearing make-up anyway probably doesn't help.

Brian: "Yeah, but there is a big difference between glamorous and glam. To me, glam is lager lads in make-up. We enjoy being glamorous, we enjoy dressing-up, and wearing make-up, but we're not any way in that glam tradition, on a musical or physical level really".


At what point did it hit you that you were in a major movie ?

Brian: "When we were on stage performing "20th Century Boy" and Michael Stipe and Ewan McGregor were standing in the audience."

What was the hardest part ?

Brian: "Finding myself standing onstage without a guitar for the first time in my life and not knowing what the f*** to do. I thought "Hmm, I haven't researched this, have I ?" Steve had to be my Seventies dancing coach. He showed me some moves, lots of legs kicks and ass wiggles".


Do you have any lines ?

Brian: "Me and Steve got two lines each. I learned them on the day. I also spent a whole day practising how to sing this Roxy song "Bittersweet", in perfect lip sinch and then Todd Haynes said they wanted to do it live. But that was ok.


What did you look like in your stage clothes?

Brian: "Steve looked like one of the Jacksons."

Steve: "Yeah, Latoya Jackson. I had Jimmy Page's pant on with all this flames down the side of the flared legs and big red platforms. And I had all this mad long hair extensions in. I looked like a big sexy lion."

Brian: "We all looked pretty stupid, basically."
Article en français
Comment vous êtes vous retrouvé impliqués dans "Velvet Goldmine" ?


Brian:  “On l'a fait il y'a presque deux ans, peu de temps après la sortie de "Nancy boy", nos visages étaient dans la presse musicale au moment où ils faisaient les castings, et j'ai reçu un coup de fil. J'étais un grand fan de Todd Haynes de toute façon alors j'étais vraiment partant. Je voulais le rôle de Jack Ferry que je n'ai pas eu car ils l'avaient déjà donné. Il était fait pour moi, en gros, il est moi, il n'a pas de texte et était le précurseur de tous. Donc, j'ai quand même auditionné et été pris pour le rôle de Malcolm, le chanteur des Flaming Creatures. Ils jouaient "20th Century Boy" dans le film alors on a proposé de l'enregistrer pour eux. Ensuite, nous avons suggéré que Steve et Stefan jouent dans The Flaming Creatures et ce qui s'est passé est que Steve a été pris dans les Creatures et Stefan a fini dans le rôle de Donna [Elastica] du groupe "Polly Smalls”.

C'était comment de jouer dans le film?

Steve: “C'était amusant, mais l'un des moments les plus étranges était de trainer près de la Brixton Academy, pendant qu'on tournait. Tout pomponné, c'est pas le meilleur endroit pour se promener.”

Brian: “C'était comme faire un très long clip. Il y avait certains jours où tu devais arriver à 10H du matin entièrement maquillé et tu ne faisais rien jusqu'à 8H du soir. On passait beaucoup de temps à attendre, plutôt ennuyeux en fait. Nous avons eu environ neuf jours de tournage au total. Steve m'a cassé une côte le premier jour du tournage. Je lui ai foncé dans épaule, j'ai des côtes fragiles. On courait dans la rue sur nos plates-formes, je lui ai foncé dedans et ça s'est cassé.”

Quel a été le moment le plus marrant?

Brian: “Une nuit, nous étions à l'extérieur de la Brixton Academy essayant de trouver le chemin pour y aller. Nous étions tous entiérement costumés, marchant avec Michael Stipe, et ce bus N°94 passe et Michael dit: "Je vous mets au défi de prendre ce bus maintenant. "J'ai dit" Non! Toi tu vas prendre ce putain de bus Stipey”.

Cette expérience vous a t-elle donné envie de devenir des stars de cinéma?

Steve: “Non, c'était le début et la fin de ma carrière au cinéma, je ne suis simplement pas fait pour ça, c'est pas l'idée que je me fais de ce qui est fun.”

Brian: “J'ai un diplôme en art dramatique du Goldsmith's College, alors ouais, j'aimerais allez plus loin, j'adorerai jouer dans des films français, ce serait merveilleux. Je vais attendre les offres.”

Stefan: “J'adorerais. J'avais un petit rôle. Je me suis senti très à l'aise même si je ressemblais à un très grand Nigel Tufnell [de Spinal Tap]. J'ai vraiment aimé. J'ai participé à quelques pièces à l'école, en fait la 1ère fois que j'ai rencontré Brian c'est quand on a joué "The Boyfriend", à l'école.”

A votre avis quel impact cela va avoir sur vous en tant que groupe ?

Steve: “Ce sera intéressant de voir ce qui va arriver. Le film n'est pas encore sorti aux Etats-Unis, mais on sait qu'on prend le risque d'être connu pour la chanson d'un autre. C'est triste de voir à quelle vitesse les gens te cataloguent comme groupe glam.”

Porter du maquillage n'aide probablement pas quand même.

Brian: "Ouais, mais il y'a une grosse différence entre le glam et le glamour. Pour moi, le glam c'est des buveurs de bière qui se maquillent. On aime être glamour,  on aime se déguiser, et porter du maquillage, mais vraiment on est en aucun cas dans cette tradition glam, d'un point de vue musical et physique".

À quel moment avez-vous compris que vous étiez dans un grand film?

Brian: "Lorsque nous étions sur scène jouant "20th Century Boy" avec Michael Stipe et Ewan McGregor debouts dans la salle."

Quelle a été la partie la plus difficile?

Brian: "Me retrouver debout sur scène sans guitare pour la première fois de ma vie et ne pas savoir quoi foutre. J'ai pensé "Hmm, je ne l'ai pas cherché, n'est-ce pas?" Steve a dû être mon coach de danse des seventies. Il m'a montré plusieurs mouvements, beaucoup de jetés de jambes et de déhanchés ".

Avez-vous des répliques?

Brian: "Steve et moi avons eu deux répliques chacun. Je les ai apprises le jour même. J'ai aussi passé une journée entière à m'entrainer à chanter cette chanson de Roxy "Bittersweet", en parfait play back, puis Todd Haynes a dit qu'ils voulaient le faire en live. Mais c'était ok."

A quoi ressembliez-vous dans vos costumes de scène?

Brian: "Steve ressemblait à un des Jacksons".

Steve: "Oui, Latoya Jackson. Je portais le pantalon de Jimmy Page avec les flammes le long des pattes d'eph et d'immenses plate-formes rouge. Et j'avais ces extensions de cheveux de dingues. Je ressemblais à un grand lion sexy."

Brian: "En gros, nous avons tous l'air stupide."

Placebo, Melody Maker, 24 octobre 1998

Source : Melody Maker

Merci willrockforfoo du placebowhore live journal pour
le scan de l'article.



Retour Presse

PLACEBO de A à Z

ACCUEIL

Partager cet article

Commenter cet article

Evalia 16/05/2008 18:57

Excellent cet article ! merci de l'avoir traduit et mis en ligne, c'est sympa de découvrir les coulisses de ce film culte pour beaucoup de placébiens :) .

Placebo, Paroles et traductions 17/05/2008 00:53


Rien que pour la dégaine de Steve et Brian ça vaut le coup oui :D .
Je vais ajouter un lien vers le scan d'ailleurs.

Pam


bitterend 26/04/2008 10:53

Merci d'avoir mis cet article et la traduction !!!
Ce film est culte !
J'adore à la fin Brian qui dit "en gros nous avons tous l'air stupide", les costumes sont spéciaux faut l'admettre lol

Placebo, Paroles et traductions 26/04/2008 13:07


Je ne sais pas si tu connais ce site : http://www.velvetgoldmine.com.ar/gallery/index.php mais c'est une mine de
photos du film et il faut admettre que Steve a une sacré tête quand même :D .

Pam