Placebo Wordz, paroles et traductions des chansons de Placebo

2008, interview de Brian Molko, femalefirst.co.uk

1 Décembre 2008 , Rédigé par Placebo, Paroles et traductions Publié dans #PLACEBO PRESSE

Article en anglais et en français Brian Molko, femalefirst.co.uk, 01 décembre 2008
(Traduction)
PLACEBO

Traduction Pam

Article en anglais
Placebo's Brian Molko chats about MTV EXIT

On 7 December 2008 Placebo will headline the first-ever rock concert at Angkor Wat in Cambodia, a UNESCO World Heritage-listed 12th Century temple. The concert is being produced by the MTV EXIT Campaign to raise awareness and increase prevention of human trafficking.


We caught up with singer Brian Molko to find out how he has carved such an incredible reputation for himself, why he decided to get involved in the campaign and most importantly; how he got into writing music in the first place.

When did you start writing music?


I've been writing songs professionally since I was in my early 20s and I'm now in my mid-30s. The way in which I approach song writing now is probably a lot less self indulgent and navel gazing than when I was younger.




Your field of vision grows as you grow older and when you become aware of the fact that you are not the centre of the universe and aware that every action you have has an effect on your fellow man, you become sensitive to subjects that are outside your immediate life but you also become aware how they affect you so the things I like to write about are becoming a little broader.



How has this personal development affected the music you make?


When you make a record every two years you change as a person and your outlook on life in general changes, that's always reflected in the music. The new album is probably not as dark as our last record -- which dealt with questions of addiction. This one is more about redemption and stepping out of the darkness: it’s more optimistic.


Is this broader view of the world and how it affects you creatively one of the reasons behind joining the MTV EXIT campaign?


For sure, these things are all connected. Human trafficking is one of those issues where we actually all have an impact, yet we might not realise that we do. When you learn that there are kids being forced to work as slaves in sweatshops to produce clothing or shoes or whatever, then in a way we are the perpetrators of this since we are the demand that buys those products.




When we first heard about human trafficking and that slavery is still going on in our world, that young women are being forced to be prostitutes or that people are being abused and exploited to produce the goods we buy, this resonated deeply.


The deep evil that is present in some human beings – how people could do that to each other. It is shocking. We wanted to take a stand against it: being able to do that by using our music is an amazing privilege.


How has becoming a father changed your view of the world we live in?


It's made me more fearful to be honest. You realise how vulnerable little human beings can be when they are your own you really want to protect them. When you have somebody in your life that you care about more than yourself it's a massive shift in perspective in the way that you view the world.


You become aware of concerns, which are far less selfish. It does make you want to become involved in the planet that we live on and the society that we live in because you feel somewhat responsible for the world. It's the world that you are passing on to your children that they have to live in.



What made you decide to join the show at Angkor Wat?

The issue of human trafficking, coupled with the location of the concert itself, made us very excited and very honoured to be asked to participate in this extremely worthy cause. I have been to Angkor Wat before as a tourist and it's just one of the most breathtaking and unique places I have ever spent time in.

It's also a very spiritual and quite calming place and so to be able to perform in front of it is just amazing. It's going to be a very beautiful experience. This will be the only gig we do this year and it’ll also be the first gig with our new drummer. So this is going to be a one-off special appearance before our new album is released next year.


What type of show do you plan to bring to Angkor Wat?

What we are trying to do as a band is concoct something very special and unique: a one-off show. A performance we haven't done in the past that we may not repeat in the future. We are in rehearsals now to deconstruct our songs and tear them to pieces and put them back together in new and novel and unusual ways.



We are in a situation we haven't been in before so it's very challenging and very stimulating. It's not going to be a full on rock show with all our amps. I would say it is going to be a semi-acoustic performance: a mixture of acoustic and electric instruments more about melody than bombast.


How can music, in particular, your music and your voice impact this issue?


When it comes to our fan base, I think we speak to people who consider themselves to be outsiders -- square pegs in round holes. I think this feeling makes people more sensitive to the idea of social change.



However, I don't know if a lot of our fans and the wider audience of young people are aware of human trafficking. I don’t think they understand that slavery still exists today. I think if we can make them aware that this happens on a daily basis around the world and there are people around the world undergoing these forms of slavery, and if it deeply touches them then I hope they will be inspired to get more involved in trying to change the situation.




That's what we can do as a rock band: Use our voice and our music to spread a message and say that this situation – slavery – it unacceptable, and that we can all do something to fight it. We are not politicians, we are not heads of police. We can just try to change people's minds and inspire them to act.




It might seem that what we’re doing here is a drop in the ocean but every drop helps.
Article en français
Brian Molko de Placebo nous parle de MTV EXIT

Le 7 Décembre 2008 Placebo sera  en tête d'affiche du tout premier concert de rock à Angkor Wat au Cambodge, un temple du 12ème siècle classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Le concert est produit par la campagne de MTV EXIT pour la sensibilisation et le développement de la prévention de la traite des êtres humains.

Nous avons rencontré le chanteur Brian Molko pour savoir comment il s'est taillé une réputation si incroyable, pourquoi il a décidé de s'impliquer dans cette campagne et surtout, comment il en est arrivé à écrire de la musique en premier lieu.
 
Quand avez-vous commencer à écrire de la musique ?

J'ai commencé à écrire des chansons  de manière professionnelle depuis que j'ai une vingtaine d'années et j'ai atteint maintenant le milieu de ma trentaine. Actuellement, la manière dont j'aborde l'écriture des chansons est probablement beaucoup moins complaisante et  je me regarde moins le nombril que quand j'étais plus jeune.

Votre champ de vision grandit à mesure que vous vieillissez et lorsque vous prenez conscience du fait que vous n'êtes pas le centre de l'Univers et que chaque action que vous entreprenez a un effet sur votre prochain, on devient sensible à des sujets qui sortent du cadre de votre vie quotidienne, mais vous prenez également conscience de la manière dont ils  vous affectent, alors j'élargie un peu le champ des choses sur lesquelles j'aime écrire .
 
Comment ce développement personnel  affecte t-il la musique que vous faites?

Lorsque vous enregistrez un disque tous les deux ans, vous changez en tant que personne et votre vision de la vie en général change, ça se reflète toujours dans la musique. Le nouvel album n'est probablement pas aussi sombre que notre dernier album - qui traite de l'addiction. Celui-ci est plus sur la rédemption et le fait de sortir de l'obscurité : il est plus optimiste.
 
Est-ce que cette vision plus large du monde et la façon dont elle affecte votre créativité est l'une des raisons qui vous a poussé à vous joindre à la campagne MTV EXIT?

Bien sûr, toutes ces choses sont liées. La traite des êtres humains est l'une de ces questions sur laquelle nous avons tous un impact, mais nous pourrions ne pas réaliser que c'est le cas. Lorsque vous apprenez que l'on force des enfants à travailler comme esclaves dans des ateliers clandestins pour produire des vêtements ou des chaussures ou quoi que ce soit, d'une certaine manière nous sommes les responsables de cela puisque nous sommes ceux qui demandons à acheter ces produits.

Lorsque nous avons entendu parler de la traite des êtres humains et que l'esclavage a encore cours dans notre monde, que l'on force des jeunes femmes à se prostituer ou que des gens sont maltraités et exploités pour produire les marchandises que nous achetons, ça a une grande résonnance.

Le mal profond qui est présent chez certains êtres humains - comment les gens peuvent se faire ça les uns aux autres. C'est choquant. Nous avons voulu prendre position contre ça : avoir la possibilité de le faire en utilisant notre musique est un incroyable privilège.

Comment le fait de devenir un père a changé votre vision du monde dans lequel nous vivons?

Ca m'a rendu plus peureux pour être honnête. Vous réalisez à quel point un petit être peut être vulnérable quand ce sont les votres, vous voulez vraiment les protéger. Lorsque vous avez quelqu'un dans votre vie dont vous vous souciez plus que de vous-même c'est un énorme changement de perspective dans la façon dont vous voyez le monde.

Vous prenez conscience de préoccupations qui sont beaucoup moins égoïstes. Ca vous donne envie de vous investir pour la planète sur laquelle nous vivons et dans la société dans laquelle nous vivons parce que vous vous sentez un peu responsable de ce monde. C'est le monde que vous allez transmettre à vos enfants, dans lequel ils vont devoir vivre.

Qu'est-ce qui vous a décidé à participer au show de Angkor Wat?

La question de la traite des êtres humains, associée à l'emplacement du concert lui-même nous a rendu très heureux et très honoré d'être invité à participer à cette très noble cause. J'ai été à Angkor Wat avant en tant que touriste et c'est l'un des lieux les plus extraordinaires et uniques où j'ai passé du temps.

C'est aussi un endroit très spirituel et très apaisant et donc avoir la possibilité de jouer devant est juste incroyable. Cela va être une très belle expérience. Ce sera le seul concert que nous ferons cette année et ça va aussi être le premier concert avec notre nouveau batteur. Donc cela va être une apparition spéciale avant la sortie de notre nouvel album l'an prochain.

Quel type de show allez-vous réaliser à Angkor Wat?

Ce que nous essayons de faire en tant que groupe est de concocter quelque chose de très spécial et unique: un show exceptionnel. Un show que nous n'avons jamais fait par le passé et que nous ne rénouvelleront pas dans l'avenir. Nous répétons en ce moment, en destructurant nos chansons, en les mettant en pièces, puis on les réassemble de façon
nouvelle, originale et inhabituelle.

Nous sommes dans une situation dans laquelle nous n'avons jamais été auparavant alors c'est très stimulant et excitant. Ce ne sera pas complétement un concert de rock avec tous nos amplis. Je dirais que ce sera un show semi-acoustique : un mélange d'instruments acoustiques et électriques plus porté sur la mélodie que sur la démesure.

Comment la musique, en particulier votre musique et votre voix peuvent-elles avoir un impact sur cette question?

Quand il s'agit de notre réseau de fans, je pense que nous parlons à des gens qui se considèrent comme des marginaux (comme si on voulait faire entrer des carrés dans des trous ronds). Je pense que ce sentiment rend les gens plus sensibles à l'idée de changement social.

Cependant, je ne sais pas si beaucoup de nos fans et le plus large public de jeunes sont conscients de l'existence de la traite des êtres humains. Je ne pense pas qu'ils comprennent que l'esclavage existe encore aujourd'hui. Je pense que si nous pouvons leur faire prendre conscience que cela arrive quotidiennement dans le monde et qu'il ya des gens partout dans le monde qui subissent ces formes d'esclavage, et si cela les touche profondément, alors j'espère que ça va les inciter à s'impliquer davantage pour tenter de changer cette situation.

C'est ce que nous pouvons faire en tant que groupe de rock : Utiliser notre voix et notre musique pour diffuser un message et dire que cette situation - l'esclavage - est inacceptable, et que nous pouvons tous faire quelque chose pour la combattre. Nous ne sommes pas des politiciens, nous ne sommes pas des hauts-responsables de la police. Nous pouvons seulement essayer de changer l'esprit des gens et les inciter à agir.

Il peut sembler que ce que nous faisons ici est une goutte dans l'océan mais chaque goutte aide.


Brian Molko, femalefirst.co.uk, 01 décembre 2008

Source : www.femalefirst.co.uk



Retour Presse

PLACEBO de A à Z

ACCUEIL

Partager cet article

Commenter cet article

ling 15/12/2008 12:04

je viens de retrouver votre adresse et comme toujours je suis impressionee par votre travaille. moi qui cherchais cette interview je suis servi, lol.

Placebo, Paroles et traductions 15/12/2008 13:14


Rebienvenue alors Ling^^ et bonne lecture, on a ajouté pas mal de nouveaux articles récents ;).


Cate 05/12/2008 12:01

Merci pour le lien ! Mais à vrai dire hormis demander la date exacte de sortie du nouvel album, je saurai pas trop quoi poser comme question.

Cate 04/12/2008 13:28

A mon avis, ça devrait être diffusé plus largement après tout c'est quand même pour une bonne cause et surtout c'est MTV .

Placebo, Paroles et traductions 05/12/2008 11:10


Oui je pense quand même que ça va être diffusé plus largement, le charmant monsieur qui m'a répondu a dû penser que je vivais au Cambodge :D .
Sinon, pour ceux qui ont envie de proposer des questions pour une interview, il y a une journaliste qui va interviewer Placebo samedi à l'occasion du concert, vous pouvez lui envoyer vos questions
:D : www.jjunkie.wordpress.com/.

Pam


Emily 03/12/2008 22:05

Merci pour cette traduction !Est-ce qu'on sait si ce concert sera diffusé quelque part ?

Placebo, Paroles et traductions 03/12/2008 22:14


J'ai envoyé un mail il y a quelques jours au responsable communication de MTV Exit et voilà sa réponse :

"Dear Pam
This is Matt from MTV EXIT.
Our concert tour will be cut into a 90-minute program to air nationally on Bayon TV in January 2009. I will inform you of the exact airing times later.
Thank you
Matt"

Ce qui donne en français :

"Chère Pam
C'est Matt de MTV EXIT.
Notre tournée de concerts sera montée en un programe de 90 minutes pour être diffusé au niveau national sur Bayon TV en Janvier 2009. Je vous informerai des horaires exacts de diffusion plus
tard.
Merci
Matt"

NB. : Bayon TV est bien évidemment une grande chaine télé cambodgienne...


Cate 02/12/2008 17:45

Merci pour la traduction de cet article ! encore une fois vous êtes toujours en avance sur les autres pour nous informer, vraiment merci pour ce site !

Placebo, Paroles et traductions 03/12/2008 20:12


Il n'y a pas de quoi Cate, merci de prendre le temps de nous laisser des messages aussi souvent :).