Placebo Wordz, paroles et traductions des chansons de Placebo

2008, traduction Brian Molko, concert au Cambodge, AFP (Presse)

8 Décembre 2008 , Rédigé par Placebo, Paroles et traductions Publié dans #PLACEBO PRESSE

Article en anglais et en français Brian Molko, concert MTV Exit au Cambodge, AFP, 08 décembre 2008
(Traduction)
PLACEBO

Placebo au Cambodge

Traduction Pam


Article en anglais
Had there been a roof, Placebo would have raised it as they headlined the first rock concert in history at Cambodia's Angkor Wat temple.


Some 1,200 fans of all ages, mostly Cambodian, watched the London-based alternative rockers top a bill on Sunday (local time) backed by musicians from Cambodia and across the world in aid of a campaign against human trafficking.



"I cannot believe that in a supposedly civilised world this kind of heinous form of modern slavery still exists, and I truly believe that we can all do something to stop this," frontman Brian Molko said.


"It all starts with caring and compassion."


Organiser MTV Exit - an anti-trafficking campaign group which operates under the aegis of music channel MTV - transformed the ancient Khmer ruins into an open-air rock venue with 15 tonnes of lighting and sound equipment flown in from as far away as Singapore.

Three of the five 12th-century minarets were lit against the night sky as graphics showcasing MTV Exit's campaign were projected against a towering fountain of water.

Local hip-hop duo Phou Klaing got the audience to its feet with a set of crowd-pleasers while US band The Click Five were applauded wildly for a rousing performance.


One of the biggest cheers of the night went to Australian singer Kate Miller-Heidke for her operatic cover of Britney Spears's Toxic.

But it was Placebo who stole the show with specially reworked orchestrations of their greatest hits, including "Meds" and "Teenage Angst."

"I'm very happy it's mostly local people in the audience tonight," Molko said shortly before taking to the stage in his trademark androgynous make-up and long black hair.


"It's so special, [it's] the first time MTV bands play here and I love rock music," said Dalai Cheat, 25, from Siem Reap.


"My favourite singer is Duncan Sheikh because he sings from his heart," said Zo Dara, 20, referring to the multi-Tony award-winning songwriter who took to the stage.


"It's so good to have this in Cambodia," he added.

Smoke swirled around the stage as the show began with traditional Khmer Apsara dancing following a speech by the country's Tourism Minister, Thong Khon.


"We believe that the concert taking place in this historical tourist location will ... send a strong message to the world that Cambodia is not a child sex tourism destination," the Minister told the audience.

Cambodia has struggled to shed its reputation as soft on human trafficking and earlier this year suspended marriages between foreigners and Cambodians amid concerns they were being used to traffic poor, uneducated women.



The US State Department refused a visa to Cambodia's late police chief Hok Lundy in 2006 due to allegations he was involved in trafficking prostitutes.

The concert was part of a series of music shows in Cambodia organised by MTV Exit with funding from the US Agency for International Development to raise awareness in young people about human trafficking in the region.


"Let's not forget why we are here - millions of people are currently living in slavery as a result of being trafficked. This is a grotesque human rights abuse and we must all act to stop it," MTV Exit campaign director Simon Goff told the crowd.


The last international recording artist to perform at Angkor Wat - a UNESCO world heritage site - was tenor Jose Carreras, who sang for a charity gala dinner there in 2002.

- AFP
Article en français
S'il y avait eu un toit, Placebo l'aurait soulevé lorsque le groupe à joué en tête d'affiche du premier concert de rock de l'histoire au temple cambodgien d'Angkor Wat.

Quelques 1200 fans de tous âges, principalement cambodgiens, ont regardé le groupe de rock alternatif basé à Londres jouer en tête d'affiche du concert dimanche (heure locale), soutenu par des musiciens cambodgiens et du monde entier, en faveur d'une campagne contre la traite des êtres humains.

"Je ne peux pas croire que dans un monde civilisé ce genre odieux de forme d'esclavage moderne existe toujours, et je crois vraiment que nous pouvons tous faire quelque chose pour arrêter cela», a dit le leader Brian Molko.

"Tout commence par la bienveillance et la compassion."

L'organisateur MTV Exit - un groupe de campagne anti-trafic qui opère sous l'égide de la chaîne musicale MTV - a transformé les anciennes ruines Khmer en une salle de rock en plein air avec 15 tonnes d'éclairage et de sonorisation importés d'aussi loin que Singapour.

Trois des cinq minarets du 12e siècle ont été allumés dans le ciel nocturne pendant que le logo de la campagne MTV Exit était projeté sur une immense fontaine d'eau.


Le duo hip hop local Phou Klaing a mis le public à ses pieds avec un set crowd-pleasers (Ndlt : morceaux qui plaisent au public) alors que le groupe américain The Click Five ont été fortement applaudi pour une performance enthousiasmante.

L'une des plus acclamées de la soirée a été la chanteuse australienne Kate Miller-Heidke pour sa reprise lyrique de Toxic de Britney Spears.

Mais c'est Placebo qui a volé la vedette avec des versions retravaillées de leur plus grands tubes dont Meds et Teenage Angst.


"Je suis très heureux que le public soit principalement composé de locaux ce soir", a déclaré Molko juste avant d'entrer sur scène dans son style androgyne habituel maquillé et les cheveux longs noir.

"C'est tellement spécial, c'est la première fois que des groupes de MTV jouent ici et j'adore la musique rock", a déclaré Dalai Cheat, 25 ans, de Siem Reap.

"Mon chanteur favori est Duncan Sheikh parce qu'il chante avec son cœur", confie Zo Dara, 20 ans, faisant référence à l'auteur de chansons multiprimé (par des Tony Award).

"C'est tellement bon d'avoir ça au Cambodge", at-il ajouté.

La fumée s'est déployée autour de la scène alors que le spectacle a commencé avec les danses tradictionnelles Khmer Apsara qui ont suivi un discours prononcé par le ministre du Tourisme, Thong Khon.

"Nous pensons que ce concert qui a lieu dans ce site touristique historique va ... envoyer un message fort au monde sur le fait que le Cambodge n'est pas une destination du tourisme sexuel pédophile", a déclaré le ministre à l'auditoire.

Le Cambodge a du mal à se défaire de sa réputation de laxisme sur la traite des êtres humains et a au début de cette année suspendu les mariages entre étrangers et Cambodgiens se préoccupant entre autres du fait qu'ils étaient utilisés pour le traffic de femmes pauvres et sans instruction.

Le département d'Etat américain a refusé un visa au chef de la police du Cambodge Hok Lundy en 2006 en raison d'allégations l'impliquant dans le trafic de prostituées.

Le concert faisait partie d'une série de spectacles de musique au Cambodge, organisé par MTV Exit avec le financement de l'Agence des Etats-Unis pour le développement international à sensibiliser les jeunes sur la traite des êtres humains dans la région.

"N'oublions pas pourquoi nous sommes ici - des millions de personnes vivent actuellement en esclave, victimes de la traite. Il s'agit d'un grotesque abus des droits de l'homme et nous devons tous agir pour l'arrêter", a déclaré à la foule Simon Goff le directeur de MTV Exit campagne.

Le dernier artiste international à se produire à d'Angkor Wat - site appartenant au patrimoine mondial de l'UNESCO - a été le ténor José Carreras, qui a chanté pour un dîner de gala de bienfaisance en 2002.

- AFP


Brian Molko, concert MTV Exit au Cambodge, AFP, 08 décembre 2008

Source : AFP



Retour Presse

PLACEBO de A à Z

ACCUEIL

Partager cet article

Commenter cet article