Placebo Wordz, paroles et traductions des chansons de Placebo

VELVET GOLDMINE, projets parallèles de Brian Molko, Stefan Olsdal et Steve Hewitt (Placebo)

4 Janvier 2009 , Rédigé par Placebo, Paroles et traductions Publié dans #PROJETS PARALLELES PLACEBO

Projets parallèles des membres de Placebo

Brian Molko Stefan Olsdal Steve Forrest Steve Hewitt Velvet Goldmine

VELVET GOLDMINE
PLACEBO
Projets parallèles


Une internaute a eu la bonne idée de mettre en ligne sur You Tube toutes les apparitions de Brian Molko, Steve Hewitt et Stefan Olsdal dans le film :




Velvet Goldmine, c'est le récit de la vie de Brian Slade, une rock star (rôle interprété par Jonathan Rhys Mayers) largement inspiré du personnage Ziggy Stardust créé  par David Bowie. Un jeune journaliste, fan de la période Glam Rock, doit écrire un article sur la vie de Brian Slade, son idole, et ce qu’il serait devenu aujourd'hui.
A noter que David Bowie n'a pas aimé le scénario et qu'il a refusé que sa chanson "Velvet Goldmine" soit incorporée dans ce film réalisé par Todd Haynes.

Brian Molko Velvet Goldmine
Dans le film, Brian Molko interprète le rôle de Malcolm, chanteur du groupe "Flaming Creature", Steve Hewitt joue le rôle de Billy le batteur, tandis que Stefan Olsdal se retrouve dans le rôle de Donna du groupe Polly Small.
Stefan Olsdal Velvet Goldmine
Dans la vidéo ci-dessus, dès le début on peut voir Brian Molko et Steve Hewitt courir maquillés dans la rue, puis à 1 min 15, Stefan Olsdal apparait sur scène à la guitare coiffé d'une perruque.


Steve Hewitt Velvet Goldmine
A 2 min 10 retentissent les notes de la chanson Bitter-sweet, dont Brian Molko interprète un couplet (mais sur la BO du film, elle sera chantée par Thom Yorke), puis à 4 min on peut voir les Flaming Creatures jouer 20th Century Boy, reprise de Placebo bien connue maintenant.



Ci-dessous la traduction d'une interview de Brian Molko, Stefan Olsdal et Steve Hewitt à propos du film :

Article en anglais Lire l'article original en anglais

Traduction Pam

Article en français
Comment vous êtes vous retrouvé impliqués dans "Velvet Goldmine" ?


Brian:  “On l'a fait il y'a presque deux ans, peu de temps après la sortie de "Nancy boy", nos visages étaient dans la presse musicale au moment où ils faisaient les castings, et j'ai reçu un coup de fil. J'étais un grand fan de Todd Haynes de toute façon alors j'étais vraiment partant. Je voulais le rôle de Jack Ferry que je n'ai pas eu car ils l'avaient déjà donné. Il était fait pour moi, en gros, il est moi, il n'a pas de texte et était le précurseur de tous. Donc, j'ai quand même auditionné et été pris pour le rôle de Malcolm, le chanteur des Flaming Creatures. Ils jouaient "20th Century Boy" dans le film alors on a proposé de l'enregistrer pour eux. Ensuite, nous avons suggéré que Steve et Stefan jouent dans The Flaming Creatures et ce qui s'est passé est que Steve a été pris dans les Creatures et Stefan a fini dans le rôle de Donna [Elastica] du groupe "Polly Smalls”.

C'était comment de jouer dans le film?

Steve: “C'était amusant, mais l'un des moments les plus étranges était de trainer près de la Brixton Academy, pendant qu'on tournait. Tout pomponné, c'est pas le meilleur endroit pour se promener.”

Brian: “C'était comme faire un très long clip. Il y avait certains jours où tu devais arriver à 10H du matin entièrement maquillé et tu ne faisais rien jusqu'à 8H du soir. On passait beaucoup de temps à attendre, plutôt ennuyeux en fait. Nous avons eu environ neuf jours de tournage au total. Steve m'a cassé une côte le premier jour du tournage. Je lui ai foncé dans épaule, j'ai des côtes fragiles. On courait dans la rue sur nos plates-formes, je lui ai foncé dedans et ça s'est cassé.”

Quel a été le moment le plus marrant?

Brian: “Une nuit, nous étions à l'extérieur de la Brixton Academy essayant de trouver le chemin pour y aller. Nous étions tous entiérement costumés, marchant avec Michael Stipe, et ce bus N°94 passe et Michael dit: "Je vous mets au défi de prendre ce bus maintenant. "J'ai dit" Non! Toi tu vas prendre ce putain de bus Stipey”.

Cette expérience vous a t-elle donné envie de devenir des stars de cinéma?

Steve: “Non, c'était le début et la fin de ma carrière au cinéma, je ne suis simplement pas fait pour ça, c'est pas l'idée que je me fais de ce qui est fun.”

Brian: “J'ai un diplôme en art dramatique du Goldsmith's College, alors ouais, j'aimerais allez plus loin, j'adorerai jouer dans des films français, ce serait merveilleux. Je vais attendre les offres.”

Stefan: “J'adorerais. J'avais un petit rôle. Je me suis senti très à l'aise même si je ressemblais à un très grand Nigel Tufnell [de Spinal Tap]. J'ai vraiment aimé. J'ai participé à quelques pièces à l'école, en fait la 1ère fois que j'ai rencontré Brian c'est quand on a joué "The Boyfriend", à l'école.”

A votre avis quel impact cela va avoir sur vous en tant que groupe ?

Steve: “Ce sera intéressant de voir ce qui va arriver. Le film n'est pas encore sorti aux Etats-Unis, mais on sait qu'on prend le risque d'être connu pour la chanson d'un autre. C'est triste de voir à quelle vitesse les gens te cataloguent comme groupe glam.”

Porter du maquillage n'aide probablement pas quand même.

Brian: "Ouais, mais il y'a une grosse différence entre le glam et le glamour. Pour moi, le glam c'est des buveurs de bière qui se maquillent. On aime être glamour,  on aime se déguiser, et porter du maquillage, mais vraiment on est en aucun cas dans cette tradition glam, d'un point de vue musical et physique".

À quel moment avez-vous compris que vous étiez dans un grand film?

Brian: "Lorsque nous étions sur scène jouant "20th Century Boy" avec Michael Stipe et Ewan McGregor debouts dans la salle."

Quelle a été la partie la plus difficile?

Brian: "Me retrouver debout sur scène sans guitare pour la première fois de ma vie et ne pas savoir quoi foutre. J'ai pensé "Hmm, je ne l'ai pas cherché, n'est-ce pas?" Steve a dû être mon coach de danse des seventies. Il m'a montré plusieurs mouvements, beaucoup de jetés de jambes et de déhanchés ".

Avez-vous des répliques?

Brian: "Steve et moi avons eu deux répliques chacun. Je les ai apprises le jour même. J'ai aussi passé une journée entière à m'entrainer à chanter cette chanson de Roxy "Bittersweet", en parfait play back, puis Todd Haynes a dit qu'ils voulaient le faire en live. Mais c'était ok."

A quoi ressembliez-vous dans vos costumes de scène?

Brian: "Steve ressemblait à un des Jacksons".

Steve: "Oui, Latoya Jackson. Je portais le pantalon de Jimmy Page avec les flammes le long des pattes d'eph et d'immenses plate-formes rouge. Et j'avais ces extensions de cheveux de dingues. Je ressemblais à un grand lion sexy."

Brian: "En gros, nous avons tous l'air stupide."

Placebo, Melody Maker, 24 octobre 1998

Source : Melody Maker


Placebo Wordz, paroles et traductions



PLACEBO de A à Z

ACCUEIL

Partager cet article

Commenter cet article

Emmanuelle 12/02/2010 20:05


Même en étant une fan engagé, on ne peut pas se retenir de rire en voyant ces scènes :p


admb 23/03/2009 16:53

Bien que la réponse à la première question manque un peu de modestie, j avoue avoir pensé la même chose en regardant le film : Molko aurait fait un super Jack Ferry.

Placebo, Paroles et traductions 23/03/2009 17:06


C'est pas faux.
Ravie de te voir en ces lieux admb .

Pam


Lili Castille 06/01/2009 22:02

Ca y est ! Je l'ai trouvé ! :)

Cate 06/01/2009 14:59

Merci pour cet article . Vous croyez que ce serait possible d'ajouter les paroles et la traduction de cette chanson Bittersweet que chante Brian dans le film ?

Placebo, Paroles et traductions 06/01/2009 17:36


Oui c'est possible Cate :D .


Beran 05/01/2009 00:02

Merci pour cet article et cette vidéo, il faudrait vraiment que je vois ce film un jour, en tout cas Brian est excellent quand il chante déguisé, même si il a raison, il a l'air vraiment ridicule lol !

Placebo, Paroles et traductions 05/01/2009 19:43


Je trouve quand même le jeu de scène de brian particulièrement recherché, on peut remercier Steve pour ça apparament...

Pam