Placebo Wordz, paroles et traductions des chansons de Placebo

Paroles et traduction de The Never-Ending Why (Battle For The Sun)

9 Juin 2009 , Rédigé par Placebo Wordz, Paroles et traductions Publié dans #Battle For The Sun - Placebo

The Never-Ending Why
(Battle For The Sun)
Paroles et traduction
PLACEBO


Battle For The Sun

Paroles Placebo - Traduction Pam

The Never-Ending Why
Le Questionnement Sans Fin

The atom will implode
The fragile kingdom fold
The tremor becomes a quake
And there’s a body in the lake
And as the two of us rebel
And damn you all to Hell
I wonder: is this all there is?

Time will help you through
But it doesn’t have the time
To give you all the answers
To the never-ending why

As the sound of silence grows
As the spider's kiss is laid
The tumour becomes malign
But the kids are doing fine
And as the two of us rebel
And damn you all to Hell
I wonder: is this all there is?

Time will help you through
But it doesn’t have the time
To give you all the answers
To the never-ending why
Time will help you through
But it doesn’t have the time
To give you all the answers
To the never-ending why

Time will help you through
But it doesn’t have the time
To give you all the answers
To the never-ending why

Time will help you through
But it doesn’t have the time
To give you all the answers
To the never-ending why

Time will help you through
But it doesn’t have the time
To give you all the answers
To the never-ending why


L'atome va imploser
Le royaume de verre capituler
La secousse devient séisme
Et un corps flotte dans le marais
Alors qu'on est tous deux à se rebeller
Et qu'on vous maudit à tout va
Je me demande : il n'y a rien de plus que ça ?

Sans doute que le temps t'aidera
Mais du temps il n'en a pas
Pour répondre en tout point
À ton questionnement sans fin

Alors que le silence devient pesant
Alors que l'araignée a donné son baiser
La tumeur devient un cas malin
Mais les gosses s'en tirent plutôt bien
Alors qu'on est tous deux à se rebeller
Et qu'on vous maudit à tout va
Je me demande : il n'y a rien de plus que ça ?

Sans doute que le temps t'aidera
Mais du temps il n'en a pas
Pour répondre en tout point
À ton questionnement sans fin
Sans doute que le temps t'aidera
Mais du temps il n'en a pas
Pour répondre en tout point
À ton questionnement sans fin

Sans doute que le temps t'aidera
Mais du temps il n'en a pas
Pour répondre en tout point
À ton questionnement sans fin

Sans doute que le temps t'aidera
Mais du temps il n'en a pas
Pour répondre en tout point
À ton questionnement sans fin

Sans doute que le temps t'aidera
Mais du temps il n'en a pas
Pour répondre en tout point
À ton questionnement sans fin



Annotations

The atom will implode :
tout le monde a sans doute au moins une vague idée de ce que donne l'implosion atomique (en savoir plus).
Tout ce premier couplet illustre à l'évidence l'approche de la fin du monde...

Help someone through :  c'est une expression qui signifie tirer quelqu'un d'affaire.

The spider's kiss : une morsure, un baiser mortel, on a l'image de quelqu'un qui tombe sous un charme qui lui sera fatal et qui se laisser pétrifier. L'image aussi de ce qui annonce une mort certaine.

Notons que Brian Molko ne se lasse pas de nous annoncer avant chaque interprétation live de The Never-Ending Why, qu'il s'agit d'une chanson bouddhiste...

Une fois n'est pas coutume, les paroles de cette chanson ont été écrites par Stefan Olsdal.


The Never-Ending Why fera office de second single au Royaume Uni.


Ce qu'en dit Brian Molko :

Article en français
Nagui :The Never Ending Why, la question sans fin, la question qui revient régulièrement. Alors là évidemment, il y a un côté positif, mais il faut se battre pour obtenir cette lumière et quelque chose de positif, c’est pas si simple que ça quoi.

Brian : Moi je dirai que c’est peut-être la bataille qui est la chose la plus importante et avoir le désir de se battre.

Nagui : Alors cette chanson parle de quoi ? D’un chaos ? Une espèce de chevalier qui est en train de se battre justement avec son compagnon pour s’en sortir et pour euh…

Brian : Non je pense que cette chanson elle parle de… nous cherchons tous des réponses, mais si nous passons toute notre vie en train de chercher des réponses, on ne vit pas sa vie et qu’il est peut-être meilleur de ne pas chercher toutes les réponses, parce qu’il y a des questions qui n’auront jamais de réponses.

Nagui : Qu’est-ce qui est important pour toi, c’est d’obtenir quelque chose, c’est à dire obtenir le bonheur ou la route qui mène au bonheur ?

Brian : C’est la route, c’est l’expérience, it’s the journey, c’est le voyage lui-même qui est le plus important, parce que c’est là où on apprend le plus, dès qu’on arrive, ben pof on est arrivé, ch’ai pas, on va au bar (rire) mais c’est la route qui est…

Nagui : la route vers le bonheur plutôt que le bonheur c’est ça ?

Brian : je l’espère


"Brian Molko", Taratata, 05 juin 2009

Source : France 4



Article en anglais
Molko also revealed that the next Placebo single will be 'The Never Ending Why', which will be released on September 7. "It's a very spiritual song," he explains. "It's kind of Eastern in its philososphy. It's about the questions that will never be answered. Anyone who has an interest in the meaning of life will come up against a brick wall, but you must accept the fact that there will be no answers and try and get the best out of now."
Article en français
Molko a également révélé que le prochain single de Placebo sera "The Never Ending Why", qui sortira le 7 septembre. "C'est une chanson très spirituelle", explique-t-il. "Elle propose en quelque sorte une philosophie orientale. C'est à propos des questions qui n'obtiendront jamais de réponse. Quiconque s'intéresse au sens de la vie va se heurter à un mur, mais vous devez accepter le fait qu'il n'y aura pas de réponses et essayer de tirer le meilleur parti de l'instant présent".

"Brian Molko", xfm.co.uk, 14 juillet 2009

Source : xfm.co.uk

Ce qu'en dit Stefan Olsdal :

Article en polonais
Nowy sklad to jedyne, co wyróżniało pracę nad Battle For The Sun ?

Nie, nie tylko. Na przykład jest tu kompozycja Briana The Never-Ending Why, do której ja napisałem tekst. Ale zasadniczo muzyka powstawała jak dawniej. Czyli csęść utworów ja i Brian pisaliśmy oddzielnie, inne zrodziły się w wyniku wspólnego improwizowania. Podczas trasy Meds wiele komponowaliśmy z brianem, ale nie myśleliśmy o tych utworach jako o propozycjach na nową płytę Placebo. Bo nie wiedzieliśmy, czy przed Placebo jest jakaś przyszłość. Mniej więcej połowa płyty powstała w trakcie trasy. Jakieś trzy czy cztery piosenki. Jednak te największe utwory, jak Battle For The Sun czy Speak in Tongues, powstały już w składzie ze Steve’em Forrestem.

Article en français
La nouvelle formation est-elle la seule chose qui a fait la différence pour le travail sur BFTS ?

Non, pas seulement. Par exemple The Never Ending Why est une composition de Brian pour laquelle j'ai écrit les paroles. Mais fondamentalement la musique a été créée comme avant. A savoir qu'une partie des chansons ont été écrites séparément par moi et Brian, et les autres sont nées d'une improvisation commune. Pendant la tournée de Meds Brian et moi avons beaucoup composé, mais nous ne pensions pas à ces textes comme à des propositions pour un nouvel album de Placebo. Parce que nous ne savions pas si Placebo avait encore un futur. A peu près la moitié de l'album est née pendant la tournée. Quelque trois ou quatre chansons. Mais les plus gros morceaux, comme BFTS ou Speak in Tongues, ont vu le jour déjà dans la formation avec Steve Forrest.

"Stefan Olsdal", Teraz Rock, juin 2009

Source : Teraz Rock

Un grand merci à Chloé pour la traduction.



Article en français
J'aime beaucoup le titre "The Never Ending Why". Qui en est l'auteur ?

Brian : C'est l'un des bébés de Stefan.

Stefan : L'idée, c'est qu'on ne peut pas changer le monde dans lequel on vit. Même en démocratie, tu ne peux rien faire
, il va arriver des merdes autour de toi, le temps passe et tu n'y peux rien, rien ne peut l'arrêter. Il s'agit donc de trouver une lueur d'espoir dans tout ce merdier, de trouver le bon côté des choses.

Encore une touche assez optimiste...

Stefan : C'est vrai, c'est un peu inspiré du livre "Les Particules élémentaires" de Michel Houellebecq, pourtant pas le bouquin le plus optimiste au monde (rires). Mes paroles étaient inspirées de ça au départ, puis Brian m'a aidé à leur donner un sens et à leur apporter une touche d'espoir. En gros, oui c'est la merde, mais on peut choisir d'aller de l'avant et vivre sa vie quand même. On a le choix.

"Stefan Olsdal", Elegy, mars/juin 2009

Source : Elegy



Retour à Battle For The Sun

PLACEBO de A à Z

ACCUEIL

Partager cet article

Commenter cet article

Kévin 12/04/2010 11:37



En effet dit comme ça, c'est beaucoup plus clair, mais j'avais peur d'être passé à côté d'un truc dit en interview par exemple là-dessus (même avec humour). Mais j'avoue que j'avais justement
pensé que son look de début-mi 2009 (où il se trimballait avec cette horrible queue de cheval) me faisait penser à ce personnage de la mode. Du coup votre explication me fait penser donc que je
n'étais pas le seul à trouver ça. Heureusement pour nous il a changé de style de coiffure depuis ! :)


Merci pour la réponse!


@ bientôt


Kévin


 



Kévin 12/04/2010 10:49



Hello,


au faite ça fait un moment que j'y pensais mais j'ai jamais rien osé écrire là-dessus. Pourquoi quand on clique sur "en savoir plus" pour le fameux vers (ironique à fond) "the atom will implode"
on tombe sur une série de photos (Brian Molko, une explosion nucléaire) et une qui retient surtout mon intention : Carl Lagerfeld !!! Y aurait une référence subtile que je n'aurais pas repéré en
rapport avec ce vers ? Si quelqu'un pourrait m'éclairer sur ce mystère...


@ bientôt


Kévin


 



Placebo Wordz, Paroles et traductions 12/04/2010 11:06



Hello Kévin !

Il n'y a pas de mystère en fait, ni aucun rapport avec la chanson. A l'époque on trouvait que Molko avait choisit le même look que Karl Lagerfeld avec son catogan et ses lunettes de soleil, la
ressemblance nous a même stupéfiée, donc on a fait ce petit montage montrant ce à quoi Molko pourrait ressembler après une catastrophe nucléaire. Forcément si on explique, ça n'a rien de drôle,
mais sur le moment ça nous a bien fait rigoler...

A bientôt !

Pam



Lily-y 26/02/2010 19:59


Autant je n'aimais pas trop celle de l'album que la version proposée sur le single de ''Bright Lights'' est géniale!
Qu'en pensez-vous?


Placebo Wordz, Paroles et traductions 26/02/2010 21:57


Personnellement, je suis pas très fan de la version acoustique, je préfère la version album.

Pam


RG 27/06/2009 13:18

" As the sound of silence grows" doit être une référence à la musique de Simon and Garfunkel "The sounds of silence"  où il parle de "silence like a cancer grows"

Placebo Wordz, Paroles et traductions 27/06/2009 15:40


Hello RG,

Bonne remarque. C'est une image qui s'est beaucoup répendue depuis cette chanson qui a aussi été chantée avec Bob Dylan. Peu être qu'elle était déjà populaire avant, je ne sais pas.
Par contre, il n'est pas impossible que cette image assez marquante ait influencé Brian ou Stefan, mais que ce soit un hommage précisémment à cette chanson ou à Paul Simon, ça semble un peu moins
évident. Je ne les ai jamais personnelement entendu parler d'eux. Peut être une référence inconsciente, qui sait? A vrai dire, on ne peut pas vraiment l'ajouter et affirmer de façon certaine pour
le moment qu'il s'agit bien d'une référence à cette chanson.
Mais il faut le noter quand même , merci RG !

Nad


Chloé 25/06/2009 12:54








La nouvelle formation est-elle la seule chose qui a fait la différence pour le travail sur BFTS ?
Non, pas seulement. Par exemple The Never Ending Why est une composition de Brian pour laquelle j'ai écrit les paroles. Mais fondamentalement la musique a été créée comme avant. A savoir qu'une partie des chansons ont été écrites séparément par moi et Brian, et les autres sont nées d'une improvisation commune. Pendant la tournée de Meds Brian et moi avons beaucoup composé, mais nous ne pensions pas à ces textes comme à des propositions pour un nouvel album de Placebo. Parce que nous ne savions pas si Placebo avait encore un futur. A peu près la moitié de l'album est née pendant la tournée. Quelque trois ou quatre chansons. Mais les plus gros morceaux, comme BFTS ou Speak in Tongues, ont vu le jour déjà dans la formation avec Steve Forrest.
Voilou désolée pour le retard =)

Placebo Wordz, Paroles et traductions 25/06/2009 13:04


Pas de soucis Chloé, un grand merci, on va l'ajouter dans l'article .