Placebo Wordz, paroles et traductions des chansons de Placebo

Paroles et traduction de Bright Lights (Battle For The Sun)

18 Juin 2009 , Rédigé par Placebo Wordz, Paroles et traductions Publié dans #Battle For The Sun - Placebo

Bright Lights
(Battle For The Sun)
Paroles et traduction
PLACEBO


Battle For The Sun

Paroles Placebo - Traduction Pam

Bright Lights
Lumières Vives

Cast your mind back to the days
When I’d pretend I was okay
I had so very much to say
About my crazy living
Now that I’ve stared into the void
So many people I’ve annoyed
I have to find a middle way,
A better way of giving

So I haven’t given up
But all my choices, my good luck
Appeared to go and get me stuck
In an open prison
Now I am trying to break free
Be in a state of empathy
Find the true and inner me
Eradicate the schism

No-one can take it away from me
And no-one can tear it apart
Because a heart that hurts is a heart that works
A heart that hurts is a heart that works

A heart that hurts is a heart that works!!!

No-one can take it away from me
And no-one can tear it apart
It may be elaborate fantasy
But it’s the perfect place to start

Because a heart that hurts is a heart that works
A heart that hurts is a heart that works!!!

Rappelle-toi ce temps passé
Où je faisais  comme si ça allait
J'avais tant de choses à raconter
Sur ma folle existence
Après m’être retrouvé au bord du néant
Et avoir irrité tant de gens
C'est un juste milieu que je dois trouver,
Savoir parfois m'incliner

Alors je n'ai pas laissé tomber
Mais tous mes choix, ma bonne étoile
M'ont abandonné et envoyé
Dans une prison sans barreaux
Maintenant je tente de m'échapper
De m'ouvrir à l'empathie
De trouver mon moi-profond
D'éradiquer cette scission

Personne ne peut me l'arracher
Personne ne peut le déchirer
Car un coeur qui souffre est un coeur qui bat
Un coeur qui souffre est un coeur qui bat

Un coeur qui souffre est un coeur qui bat !!!

Personne ne peut me l'arracher
Personne ne peut le déchirer
C'est peut-être un rêve un peu compliqué
Mais c'est l'endroit idéal pour commencer

Car un coeur qui souffre est un coeur qui bat
Un coeur qui souffre est un coeur qui bat !!!



Annotations
Bright lights : Littéralement il s'agit de lumières vives, mais c'est aussi une expression qui désigne la vie citadine ou les lieux branchés en ville, ou bien les feux des projecteurs qui attirent les jeunes acteurs, on parle des "lumières d'Hollywood" par exemple.

A better way of giving : giving peut avoir plusieurs sens, dans le contexte de la chanson nous le comprenons comme "accepter d'avoir tort", céder en quelque sorte.

Dans la version single, des choeurs ont été ajoutés ("Bright lights in black holes").

Comme l'explique Brian Molko un peu plus bas, c'est une chanson tout ce qu'il y a de plus autobiographique, et c'est assumé.



Ce qu'en dit Brian Molko :

Article en allemand
Brian Molko: Ich muss auf mich aufpassen und gut zu mir sein. Für mich bedeutet es ganz konkret: Ich muss endlich aufhören, pausenlos den Selbstzerstörungsknopf zu drücken. Ich muss etwas finden ... (stockt und sucht nach Worten) Es ist ganz einfach Liebe, und Liebe in sich zu tragen, glaube ich. Zu versuchen, das Innere selbst besser zu verstehen, sich besser zu beschützen und auf sich aufzupassen. Es gibt viele Dinge an mir, die ich nicht verstehe, die mich überfordern. Im Grunde heißt es für mich, es endlich mit dem Leben aufzunehmen, anstatt davor wegzurennen.

teleschau: Deine Texte sind sehr offen und persönlich. Bist Du gerade in einer Phase der Selbstfindung, wie Du in 'Bright Lights' beschreibst?

Brian Molko: Der Text ist sehr autobiografisch, eine totale Beichte, aus meiner Sicht. Auf früheren Alben hatte ich mir angewöhnt, bestimmte Charaktere zu erfinden, durch die ich dann meine Gefühle und Ängste formulieren konnte. Diese Figuren habe ich als Selbstschutz und Katalysator benutzt, um mich auszudrücken. Das habe ich diesmal überhaupt nicht. Die Stimme des Erzählers ist meine eigene. Ich denke das Album ist mit diesen Texten um einiges ehrlicher und persönlicher.


Article en français
Brian Molko: Je dois m'occuper de moi et faire attention à moi. Pour moi ça veut dire précisément : je dois arrêter d'appuyer continuellement sur le "bouton auto-destruction". Je dois trouver quelque chose... (il s'arrête et cherche ses mots). C'est l'amour tout simplement je crois. L'amour que l'on porte en soi. Essayer de mieux comprendre son moi-intérieur, de mieux se protéger, de mieux s'occuper de  soi. Il y a beaucoup de chose en moi que je ne comprends pas, qui me dépassent. En gros , ça signifie pour moi, que je dois enfin aller à la rencontre de ma vie, plutôt que de la fuir.

teleschau: Vos textes sont très francs et personnels. Êtes-vous actuellement dans une phase de découverte de soi comme vous le décrivez dans “Bright Lights”?

Brian Molko: Les paroles sont très autobiographiques, une confession totale de mon point de vue. Sur les albums précédents j'avais l'habitude d'inventer des personnages, au travers desquels je pouvais parler de mes sentiments et de mes angoisses. J'utilisais ces personnages comme une auto-protection et comme catalyseur pour m'exprimer. Je ne l'ai pas fait cette fois. La voix du narrateur est la mienne. Je pense que ce disque est bien plus sincère et personnel grâce à ces paroles.

"Brian Molko", www.monstersandcritics.de, 06 juin 2009

Source : www.monstersandcritics.de



Article en français
"Je trouve aussi que c'est important d'apprendre du passé tu vois, que le passé te guide un petit peu. Alors il faut être assez conscient du passé pour que ce soit possible.
Mais dans le contexte de Bright Light par exemple c'est nous... c'est le son de Placebo en train d'essayer d'écrire une chanson pop. Et voilà.
Et voilà le résultat ! C'est pas vraiment Heart Of Glass par Blondie mais c'est pas de la pop jetable non plus."

"Brian Molko", web emission Sampler,www.plugrtl.be, 22 juin 2009

Source : www.plugrtl.be



Retour à Battle For The Sun

PLACEBO de A à Z

ACCUEIL

Partager cet article

Commenter cet article

DB 07/02/2012 17:29


Cette chanson est...ridicule dans les paroles. La batterie vaut le coup (Steve est vraiment la caricature du surfeur californien type, mais il a un bon coup de patte) mais c'est le seul élément
qui rende vraiment BFTS écoutable. http://www.youtube.com/watch?v=ILgO4x4pry0 Voilà, c'est tout ce que représente Placebo désormais, "j'ai de l'argent, je vis comme un roi et je viens de jouer
Trigger happy hands avec un grand sourire". Suis-je la seule personne outrée? On dirait que je suis ici pour critiquer; non, il faut juste admettre que tout groupe a une fin (j'ai une peur bleue
du prochain album). Il suffit d'écouter par exemple Drowning by Numbers et ensuite Bright Lights ou Ashtray Heart (je prends deux extrêmes mais on comprend l'idée)...

Cate 07/12/2009 20:11


C'est intéressant, à vrai dire votre traduction ne me gêne pas parce que je comprenais ce vers comme "maintenant que j'ai touché le fond" et que "après m'être retrouvé au bord du néant" m'évoque la
même chose, mais c'est peut-être une interprétation de ma part.
Ce stare into the void de Nietzsche est souvent détourné en anglais genre "if you stare long enough into the book, the book will stare back through you", mon exemple est pourri désolée, j'espère
qu'on peut capter l'idée quand même.
En tout cas je sais pas s'il y a un rapport, mais si mes souvenirs de terminale sont bon l'âbime pour Nietzsche c'est le passé ou l'enfer, résultat, ça reviendrait en fait à ce que vous avez
traduit, "maintenant que j'ai vu ce à quoi l'enfer ressemblait", ou peut-être que c'est "maintenant que j'ai fait une petite instrospection", bref je m'embrouille, pardon.


Tifenn 05/12/2009 19:13


j'aimerai juste ajouter que ce n'était pas forcement la chanson avec laquelle j'ai le plus accroché dans l'album. Mais les paroles me touchent vraiment parce que d'une certaine façon je me les
approprie...
Belle traduction en tout cas comme toujours ;)
(çe doit être blasant de toujours lire la même chose, manque d'originalité =) !!!)


Placebo Wordz, Paroles et traductions 05/12/2009 23:47


Merci Tifenn, on ne s'en lasse jamais des compliments .

Sinon pour cette traduction, il reste un vers qui m'ennuit toujours un petit peu, mais pour l'instant on laisse tel quel faute de mieux, c'est "Now that I've stared into the void", on l'a traduit
comme ça parce qu'on a trouvé cette expression je ne sais plus où d'ailleurs, ça date, mais je ne suis pas sûre que ce soit une bonne traduction.
En anglais "stare into the void" est souvent associé à une citation de Nietzsche que l'on trouve souvent sous cette forme "If you look long enough into the void, the void begins to look back
through you" ou "If you stare into the void long enough, the void begins to stare back through you" ce qui donne en français "Si tu plonges longtemps ton regard dans l'abîme, l'abîme te regarde
aussi."
Il n'y a probablement aucun rapport, mais on rencontre peu cette tournure de phrase sinon.

Le XSofPlacebo propose d'ailleurs une traduction intéressante pour ce vers, ils le traduisent par "Maintenant j’ai vu le vide que j’ai créé" ce qui colle bien avec le vers suivant "So many people
i've annoyed", c'est un peu extrapolé, mais ça a le mérite d'avoir vraiment du sens.

Bref à méditer encore un peu .

Pam


Tifenn 05/12/2009 00:58


je me disais bien^^ ça m'avait déjà bien plus en live ;)


Tifenn 04/12/2009 19:45


ça fait longtemps que j'avais pas laissé un petit commentaire^^ je viens de voir le clip de Bright Light dans le fameux calendrier se l'avent hihi et bien j'aime beaucoup. J'ai l'impression que la
version du clip est un peu différente que l'originale non? mes oreilles me jouent peut être des tours!!


Placebo Wordz, Paroles et traductions 04/12/2009 22:18


Elle est différente oui, c'est les arrangements "live" qui figure sur le single avec des choeurs en plus :D.

Pam