Placebo Wordz, paroles et traductions des chansons de Placebo

News 31/08/2009 : Placebo Rock sur ordonnance par Thierry Desaules EDIT

31 Août 2009 , Rédigé par Placebo Wordz, Paroles et traductions Publié dans #L'actualité de Placebo

Placebo : Rock sur ordonnance EDIT
NEWS : l'actualité de Placebo
31 août 2009

Placebo


     Il y a quelques mois, un certain Thierry Desaules faisait le tour des forums francophones dédiés à Placebo pour collecter des témoignages de fans.

Le but ? Les inclure dans un ouvrage consacré au groupe.

Les témoignages publiés seront-ils plus pertinents et moins "molkomaniaques"  et "groupiesques" que ceux parus dans l'Instant Mag N°2 du 13 octobre 2006 - dirigé par un certain Sébastien Michaud - ? On l'espère.... (Cela dit, avec une Molko-couverture, ça va probablement être difficile d'y échapper)

Le titre est il faut l'avouer un peu facile et reprend celui d'un vieil article de l'Humanité, mais bon difficile de faire un jeu de mots qui ne soit pas vaseux avec le nom Placebo, on compatit.



Heureusement, l'ouvrage ne contiendra pas seulement des témoignages de fans puisque Virginie Despentes et Jane Birkin ont participé à la chose.

Sortie prévue le 22 octobre 2009 aux éditions Alphée . Jean-Paul Bertrand.

EDIT : Lire la critique du site Eklektik et celle du site adnsound




"En une décennie, Placebo a fait de son nom et de ses riffs sauvages une marque de fabrique à la résonance mondiale.

Le jeune Brian Molko s’est érigé en une rock-star incontournable, à la fois adulée et haïe, jetant aux oreilles du monde des histoires cicatricielles, un mal de vivre en lesquels toute une génération de fans semble s’être reconnue. À ses côtés, Stefan Olsdal, bassiste de génie, et Steve Hewitt, batteur à la frappe inimitable, aujourd’hui remplacé par le percutant Steve Forrest. Comment ces trois garçons font trembler la planète pop avec leurs textes sombres, leurs mélodies impétueuses, leurs shows sulfureux et leur provocation mentholée ?

De nombreux extraits d’interviews et des témoignages exclusifs, comme celui de Virginie Despentes ou de Jane Birkin, permettent d’entrer au cœur du phénomène Placebo. Une vidéographie, une bibliographie, une discographie complète, ainsi que plusieurs témoignages de fans viennent apporter un nouvel éclairage sur ce groupe fascinant.
"


(On peut dire qu'on a là un concentré de clichés...)


Source : Myspace de Thierry Desaules



Vous pouvez retrouver les ouvrages consacrés à Placebo dans notre section dédiée : Les livres sur Placebo.

Placebo Wordz, paroles et traductions


PLACEBO de A à Z

ACCUEIL

Partager cet article

Commenter cet article

Cate 29/11/2009 14:06


J'ai trouvé une critique du bouquin sur le site Eklektik, ça ne donne pas vraiment envie de le lire : http://www.eklektik-rock.com/kulturo_article.php?kulturo=99


Placebo Wordz, Paroles et traductions 29/11/2009 14:32


Merci pour le lien Cate (je le remets ici en lien direct), apparemment l'auteur a été
contaminé par placeboworld, il ajoute des adjectifs superlatifs à tous les faits et gestes de Placebo... en même temps c'est exactement ce que le 4ème de couv laissait supposer.

Pam


Johanna 06/09/2009 14:45

Léa, je n'avais pas vu les choses comme ça te concernant. cela me semble plus clair maintenant.Maintenant, je crois que chacun de nous se fera son opinion. Sans doute qu'on apprendra pas grand chose mais qui sait peut-être une ou deux anecdotes sympas... J'espère!

Léa 06/09/2009 11:22

Juste pour te répondre Johanna, je ne vois pas à quel moment j'ai "craché dans la soupe". Bien au contraire. Ce que j'ai essayé de dire (je me suis peut-être mal faite comprendre), c'est que je n'ai aucun avis sur ce livre pour le moment (ne l'ayant pas lu), mais que je sais très bien qu'il n'a probablemement pas été écrit pour les fans. Je veux dire que ce genre de biographie est en général destinée aux personnes désireuses d'en apprendre plus sur le groupe, c'est là son but. Et je le lirai en gardant ça en tête, donc en sachant bien que ça ne m'apprendra peut-être rien de nouveau à moi (ayant déjà lu tout ce qu'il y avait à lire concernant le groupe). Et si c'est par rapport au témoignage que tu disais cela, tout ce que j'ai dit c'est que ça ne m'aurait pas dérangé qu'il n'ait pas conservé le mien car finalement je ne suis plus sûre de vouloir que tout le monde lise ce que j'ai écrit. Mais, comme je le disais, je ne peux m'en prendre qu'à moi et j'assume. Voilà, j'espère que tu comprends ce que j'ai voulu dire, et que ce n'était en rien une critique. Je suis de ceux qui n'aiment pas juger les choses avant de les avoir vues.Quant à Nad et Pam, elles expriment une opinion de manière argumentée (tout comme toi tu exprimes la tienne), ce qui n'est pas monnaie courante dans le monde placébien ces temps-ci. Je ne vois pas d'injustice là-dedans :)

Placebo Wordz, Paroles et traductions 06/09/2009 12:34


Oui j'admets que notre opinion peut irriter du fait que nous n'ayons pas encore lu le livre, mais comme je le disais, on a juste pris le pari que ce sera comme nous le pensons. Ca vaut ce que ça
vaut mais par contre, on maintient que tout le packaging (couv', 4ème de couv etc..) censé d'un point de vue marketing nous faire acheter la chose, tend à nous faire dire ce genre de choses. On ne
juge pas un bouquin à sa couverture certes, mais ça nous en dit long sur les intentions des auteurs (éditeurs compris).


Nad


Johanna 06/09/2009 01:08

Bon, alors j'ai fait ma petite enquête. c'es tmon côté inspecteur gadgetIl se trouve que l'auteur du livre a également écrit la dernière bio "officielle" d'indochine (voir son myspace)Une amie à moi, fan d'Indo (je les aime bien aussi d'ailleurs) m'a raconté que lors de la dernière venue d'Indochine à "Oui Fm", une fan a interrogé Nicolas sirkis au sujet de la bio d'indochine. Il a répondu qu'il connaissait bien thierry desaules (et sa collaboratrice sandra klein) et que c'était des gens bien. Qu'à la différence d'autres biographes, desaules avait collé au plus près de la véritzble histoire d'Indochine.Du coup, c'est pour ça qu'indochine a fait la promo du livre sur son site officiel. ca laisse présager de bonnes choses finalement (j'éspère pas me tromper!!)je ne voudrais pas vexer, Léa, mais je trouve un peu gonflé de sa part de cracher dans la soupe alors que son témoignage figure dans le livre. Même si tu dis que tu assumes, tes propos semblent dire le contraire. Bon, je sais que je défend ce livre avant de l'avoir lu mais j'aime pas l'injustice en général. sur la page myspace de desaules, il ya les critiques des ses livres: Toutes très bonnes! il a déjà fait un roman (en 2006) dont même Amélie Nothomb (super connue!) dit du bien.Sinon, de quels "clichés" parle-t-on? De ce que brian a pu dire dans la presse? (ce sont ses mots!) De son histoire véritable? Vous ne voulez quand même pas lire que brian est né à Honolulu et est le fils d'un couple de bouchers sous pretexte que si l'on raconte qu'il a vécu au luxembourg et qu'il est le fils d'un banquier ça fasse "cliché", non? Bien sûr, on connaît tous l'histoire. On ne peut rien y changer. L'important c'est peut-être que ce soit bien raconté. Voilà, c'est mon avis et je le partage

Placebo Wordz, Paroles et traductions 06/09/2009 01:50


Le fait que Molko ait vécu au Luxembourg et qu'il ait un père banquier c'est un "fait", parler de show sulfureux, ça c'est un cliché pour ne citer que ça.
Je ne vais pas reprendre entièrement la réponse de Nad au commentaire de Violette un peu plus haut, mais juste cette partie "On peut juger par contre du marketing: de telles accroches ont de
quoi faire rire ceux qui (comme vous et nous) connaissent bien le groupe. Quant à ceux qui aiment vraiment et qui ne connaissent pas, on leur lance de la poudre aux yeux. On leur parle au présent
d'un groupe qui dérange, sulfureux, qui bouscule la scène pop-rock et d'un bassiste de génie (ce qui, avec tout le respect que je dois à Stefan, est franchement une grosse blague). C'était encore
vrai il y a 10 ans, mais aujourd'hui..." Nous c'est surtout ça qu'on trouve dommage et déjà vu, c'est une recette qui marche, mais il n'en reste pas moins qu'il s'agit là de tromper le lecteur
potentiel quelque soit le talent de l'auteur.
Maintenant le livre d'Indochine est peut-être très bon et tant mieux, mais par curiosité je suis allée lire la 4ème de couv et on est loin de la démesure de celle de Placebo, on n'a pas non plus
tromperie sur la marchandise, vraiment cette 4ème de couv de Placebo trompe le lecteur qui ne connait pas vraiment le groupe.

Pam

___________________________________

En tout cas merci inspecteur pour ces infos, ça nous donne déjà un point de comparaison


Nad


Léa 04/09/2009 16:25

Je ne pense pas qu'il soit "molkomaniaque" ou "groupiesque", étant donné que je ne le suis pas moi-même. Mais, bien évidemment, c'est toujours assez personnel ces choses-là (je sais, je sais, c'est moi qui ais fait le choix d'envoyer ça, je ne peux m'en prendre qu'à moi ^^).Mais pas besoin d'effacer mon commentaire, merci, j'assumerai comme une grande. Et puis comme l'a dit Pam, je suis sûre que des Léa fan de Placebo, il doit y en avoir à la pelle (Si vous en croisez une, faites-moi signe, hein ... )