Placebo Wordz, paroles et traductions des chansons de Placebo

Steve Forrest, ilikemusic.com, septembre 2009

20 Septembre 2009 , Rédigé par Placebo Wordz, Paroles et traductions Publié dans #PLACEBO PRESSE

Article en anglais et en français Steve Forrest, ilikemusic.com, septembre 2009
(Traduction)
PLACEBO


Traduction Pam


Placebo


Article en français

Placebo parle à I Like Music


Formé à Londres en 1994, Placebo a récemment sorti son sixième album Battle For The Sun. Après avoir rencontré Stefan Olsdal et Steve Forrest début  2009, I Like Music a été suffisament chanceux pour rencontrer le nouveau batteur Steve pour discuter encore une fois ! Ayant rejoint Placebo en 2008, pour remplacer l'ancien batteur Steve Hewitt, le groupe admet maintenant être plus heureux que jamais. Un emploi du temps éreintant a vu récemment le dynamique leader Brian Molko s'effondrer sur scène pendant un concert de Placebo au Japon, leur premier concert là-bas depuis neuf ans.

 I like Music a rencontré Steve pour parler de la santé du groupe, de leurs projets musicaux à venir et de son expérience au sein du groupe jusqu'à maintenant.

"J'aime la musique parce que ... elle te permet d'être tout ce que tu n'es pas censé être." Steve Forrest, PLACEBO

ILM: Quelle histoire se cache derrière votre dernier single The Never Ending Pourquoi? Comment ça s'est fait?

Steve: C'est une contribution de Stef à l'origine, puis nous l'avons simplement Placebo-isée. C'est un super morceau et on prend du plaisir à le jouer en live. Du début à la fin c'est tout simplement ce type de chanson rock qui bouge. Quand on s'installe, on n'essaye pas d'écrire un certain type de chanson. On écrit simplement ce qu'on aime! Tout le monde semble aimer ça aussi!

ILM: Vous avez tellement de dates de concerts à venir ! Qu'est-ce que vous attendez avec impatience dans le fait de jouer sur scène ?

Steve: Etre capable de jouer sur scène presque chaque soir est génial. Tu ne sais jamais ce qui va se passer. Pas seulement nous concernant, mais concernant le public et sa réaction, ça fait partie de l'excitation ! Le truc que j'attends avec le plus d'impatience, c'est quatre ou cinq chansons dans le set quand je suis suis vraiment dedans et jque je peux me plonger dans ma batterie ! Jouer de la musique pour gagner sa vie, en jouant sur scène avec tes meilleurs amis tous les soirs, c'est ce qui t'empêche de devenir fou. Surtout avec tous les déplacements. Ce moment où nous montons sur scène est notre thérapie.

ILM: Quels ont été certains de tes moments live les plus mémorables depuis que tu as rejoins le groupe?

Steve: Il y en a beaucoup! Le premier festival que nous avons fait ensemble a été assez mémorable ! C'était le Pinkpop. Il y avait plus de 60.000 personnes dans le public ! C'était le public le plus nombreux devant lequel que je jouais à ce moment-là. Ils nous restait encore deux rappels à faire. Nous étions censés entrer sur scène, jouer les chansons, sortir de scène, revenir, puis jouer Taste In Men pour finir. Donc tout le monde s'en va. Je vais jeter ma baguette dans le public et Brian crie "Allez! Fais-le!" Je pensais qu'il voulait dire "saute dans la public!" c'est donc ce que j'ai fait! J'ai sauté, puis courut tout le long pour taper dans leur main ! J'ai sauté pour remonter sur scène, je suis sorti, la tête qu'ils faisaient tous dans les coulisses! Mon premier festival avec eux et je reste sur scène, deviens surexcité et saute dans la foule ! Haha ! J'avais l'impression d'être un idiot!

ILM: Haha! Je suis sûr que tout le monde a apprécié ...

Steve: Haha! Eh bien, on se moque encore beaucoup de moi pour ce coup là! Au moins il s'est passé quelque chose pour le rendre plus mémorable ! Cela dit puisqu'on en parle, chaque concert a été mémorable pour moi, vraiment!

ILM: Tu as dû visiter beaucoup d'endroits. Lequel t'a le plus enthousiasmé ?

Steve: Nous avons passé une semaine à Athènes en Grèce. Le concert là-bas était incroyable. Mais il y a eu un moment où nous étions sur ce grand yacht et nous avons navigué autour des îles grecques avec un ami du groupe. Ce fut un de ces moments où tu te penches sur ton existence et tu te dis, hmm, ça va plutôt bien! L'Espagne était magnifique aussi. Ce fut un moment spirituel. Eh bien, ça sonne un peu mièvre, mais j'ai été très touché par ce qui m'entourait là-bas. Mais je pense que sur l'ensemble des dates c'était le Cambodge. Nous avons passé une semaine et demi là-bas. C'est l'endroit le plus impressionant dans lequel je suis allé jusqu'ici.

ILM: Tous les concerts et les déplacements doivent doivent avoir des conséquences néfastes. Brian s'est récemment effondré sur scène au Japon, peut-être en raison d'un emploi du temps si intense? Ca a dû être une expérience effrayante pour toi. Comment va-t-il maintenant?

Steve: Les relations entre les membres du groupe sont meilleures qu'elles ne l'ont jamais été. Et Brian... ouais. C'était un peu dur quand c'est arrivé. C'était assez effrayant, de le voir tomber. Puis après, quand on l'a emmené. C'était un mauvais moment. C'était triste de devoir annuler ce concert, ça faisait neuf ans que Placebo n'avait pas joué au Japon. C'était un facheux incident. Il se porte beaucoup mieux maintenant. Il faut qu'il lève le pied. C'est la raison pour laquelle nous avons dû reporter notre tournée nord-américaine à l'année prochaine. Il se sent beaucoup mieux. Vous avez raison, on a tourné un peu trop. C'est une pause bien méritée pour quelques semaines, puis nous serons de retour. Il va bien cependant.

ILM: Nous avons parlé début 2009, peu avant la sortie de Battle For The Sun. Depuis, de quelle manière les concerts de Placebo ont-ils évolué et changé?

Steve: Nous devenons tout simplement de plus en plus efficace au fur et à mesure que les mois passent. Nous avons ajouté quelques nouveaux morceaux dans le set aussi. C'est de mieux en mieux. Nous commençons à bidouiller des trucs différents maintenant, à peaufiner des choses et à bidouiller les arrangements d'origine. Mais en fait, on y va tout simplement et on fait notre truc!

ILM: Pour ce qui est de l'évoultion de la musique de placebo, à quoi doit-on s'attendre? Y a t-il de nouveaux morceaux en cours?

Steve: Ouais! Nous avons jammé un peu et commencé à écrire quelques nouvelles chansons. Il y en a certaines que nous avons jammées dans le studio. C'est triste, nous n'avons pas beaucoup de temps pour écrire de nouvelles chansons en ce moment! On en a fait quelques unes sur la route cependant. On tourne avec Battle For The Sun depuis si longtemps, qu'on en plaisante en disant "Je veux faire un autre disque maintenant!" Il y aura toujours quelque chose, tant que nous sommes ensemble, aussi longtemps que nous serons toujours inspirés par des petits moments de vie, vous aurez toujours une chanson de Placebo!

ILM: En termes de sources d'inspiration, qu'as tu écouté comme musique récemment ?

Steve: Je me suis remis dans beaucoup de vieux trucs que je n'ai pas écouté depuis un bon moment. Des trucs que j'écoutais quand j'avais entre 12 et 17 ans ! J'ai récemment ressorti ma discographie de Weezer Haha! Ma copine m'a fait découvrir le groupe Bombay Bicycle Club il ya quelques mois aussi, je suis vraiment entré dans leur musique. Ils sont vraiment jeunes, ils ont un très bon son. J'écoute beaucoup tout ça, plus les Fleet Foxes, Sigur Ros ... autant que je peux vraiment.

Steve Forrest, ilikemusic.com, septembre 2009


Source : www.ilikemusic.com



Retour Presse

PLACEBO de A à Z

ACCUEIL

Partager cet article

Commenter cet article