Placebo Wordz, paroles et traductions des chansons de Placebo

Paroles et traduction de Trigger Happy Hands (Inédit live automne 2009)

6 Novembre 2009 , Rédigé par Placebo Wordz, Paroles et traductions Publié dans #Battle For The Sun - Placebo

Trigger Happy Hands
(Inédit live)
Paroles et traduction
PLACEBO





Paroles Placebo - Traduction Pam


Crédit photo Slavetothewage (Zénith de Paris le 25 octobre 2009).


Trigger Happy Hands
Gâchette Facile
The world is run by clowns
With trigger happy hands
But the world is filled with people
That we don’t understand
And so we’re living in a culture
Made of death and fear
It doesn’t seem the human race
Will make it through the year

The world is run by
Lying, drunk, balding, know it alls
But my mother told me pride
Will always come before a fall
Now remember in the day
When we were young and green
We were filled with hope,
We were squeaky clean

"The world’s an unforgiving place",
We've all heard this before
But we want hospitals and equal rights
Instead of fucking wars
We want the right to blow our minds,
As crazy as it seems
The only place you’re truly free
Is cosy in your dreams
I said : the only place you’re truly free
Is cosy in your dreams

So put your hands in the air,
Wave them like you give a fuck x4

The world is run by clowns
With trigger happy hands
But the world is filled with people
That we don’t understand
So we’re living in a culture
Made of death and fear
It doesn’t seem the human race
Will make it through the year

Put your hands in the air,
Wave them like you give a fuck
Le monde est dirigé par des clowns
À la gâchette facile
Mais le monde est rempli de gens
Qui nous sont incompréhensibles
Et nous vivons dans une culture
Faite de mort et de peur
Il semble bien que le genre humain
Ne passera pas l'année

Le monde est dirigé par
Des je-sais-tout, menteurs, bourrés, au crâne dégarni
Mais ma mère m'a dit que plus on est fier,
Plus dure est la chute
Maintenant souvenez-vous du temps
Où nous étions jeunes et naïfs
Nous étions plein d'espoir,
Nous étions irréprochables

"Le monde est un endroit impitoyable",
On l'a déjà tous entendu
Mais on veut des hôpitaux et l'égalité des droits
Au lieu de ces foutues guerres
On veut le droit de se défoncer la tête,
Aussi fou que ça puisse paraître
Le seul endroit où tu es vraiment libre,
C'est bien au chaud dans tes rêves
J'ai dit : le seul endroit où tu es vraiment libre,
C'est bien au chaud dans tes rêves

Donc, levez les bras,
Agitez-les comme si vous en aviez quelque chose à foutre

Le monde est dirigé par des clowns
À la gâchette facile
Mais le monde est rempli de gens
Qui nous sont incompréhensibles
Et nous vivons dans une culture
Faite de mort et de peur
Il semble bien que le genre humain
Ne passera pas l'année

Levez les bras,
Agitez-les comme si vous en aviez quelque chose à foutre



Annotations
Trigger happy : c'est tout simplement avoir la gâchette facile (comprendre ici utiliser les armes sans trop réfléchir)

Pride always comes before a fall : c'est un idiome qui trouve son origine dans la bible, ça signifie que quelqu'un qui fait preuve de trop d'arrogance finit toujours par en payer le prix, on peut le traduire par "plus on est fier, plus dure est la chute".

Blow one's mind : deux définitions possibles pour cet idiome, c'est soit se défoncer à l'aide de stupéfiants et autres narcotiques, soit s'en mettre plein la vue, être très impressionné par quelque chose, mais vu que dixit LNA, Brian Molko fait mine de se tirer une balle dans la tête sur ce vers, la première explication semble la plus logique.

Green : là il ne s'agit évidemment pas de la couleur à proprement parler, c'est être naïf, innocent, très jeune.


Squeaky clean : c'est une expression pour parler de quelqu'un qui est un modèle de droiture, qui n'a rien à se reprocher, quelqu'un de conformiste, c'est un peu péjoratif.

To give a fuck : c'est "en avoir quelque chose à foutre", pour parler un peu vulgairement...

Cet inédit live a été joué pour la première fois le 21 octobre 2009 au Zénith de Dijon à l'occasion de l'ouverture de la tournée d'automne de Placebo. C'est devant des pendules qui défilent sur des écrans géants que Brian Molko déclame ces paroles.

La version studio de ce titre est sortie en version digitale le 31 août 2010 accompagnée d'un T-shirt. Elle figure également sur le CD bonus du coffret Battle For The Sun Redux.

NEW : Ce qu'en dit Brian Molko :

Article en anglais
 "Not so long ago, at the beginning of the new millenium, I used to frequent a small bar off the Champs-Elysées called "Le Mathis". Early one morning, as the sun began to poke its pesky head over the horizon, and over several vodka-tonics, my friends Nelly, Juri J and I began to put the world to rights, as you do. Naturally the subject turned to the war in Iraq, which I had taken to the streets of London to protest against, and we all began to get angry. In his disarmingly heavy italian accent, Juri turned to me and said: "the world is run by clowns with trigger happy hands." A light went off in my head. The next morning as i sat on the Eurostar, nursing a hangover as heavy as a loaded gun, a wave of inspiration came over me, as it does, and I began to write, the lyrics to what was to become a song vomited themselves forward fully formed and remain unchanged to this day.
By the time I reached London, all that was missing was the music. A few months later, in a serendipitous twist of fate, my friend and German Superstar DJ Timo Maas got back in touch, asking if I would be interested in working on some lyrics and perhaps singing on his new album. I found the skelleted electronic tracks he had sent me quite exiting, and I would eventually end up guesting on three album tracks. One track, however, leaped out of the stereo at me and screamed "sing over me now!". I began to mumble the words I had written that day on the train and they seemed to fit perfectly. So enamoured was I by this happy accident that I contacted Timo immediately to say that I would gladly sing on his new album, but only if he would "donate" said piece of music to the Placebo cause. Thankfully he agreed and a song was born. Now, put your hands in ze air, mütterfuckers!"


Article en français
 "Il n'y a pas si longtemps, au début du nouveau millénaire, je fréquentais un petit bar près des Champs-Elysées appelé "Le Mathis". Un matin, tôt, alors que le soleil commençait à pointer son nez agaçant au dessus de l'horizon, et après plusieurs vodka-toniques, on a commencé à refaire le monde avec mes amis Nelly et Juri J. Naturellement, le sujet s'est orienté vers la guerre en Irak, contre laquelle j'avais protesté dans les rues de Londres, et on a tous commencé à s'énerver. Avec son accent italien désarmant, Juri s'est tourné vers moi et m'a dit. "le monde est dirigé par des clowns à la gâchette facile". Ca a fait tilt. Le lendemain matin, alors que j'étais assis dans l'Eurostar, avec une gueule de bois monumentale, une vague d'inspiration m'a submergé et j'ai commencé à écrire, les paroles de ce qui allait devenir une chanson qui s'est vomie toute entière et qui demeure inchangée à ce jour .
Quand je suis arrivé à Londres, tout ce qui manquait, c'était la musique. Quelques mois plus tard, par un heureux hasard du destin, mon ami et Superstar DJ allemand Timo Maas a repris contact, en demandant si ça m'intéresserait de travailler sur des paroles et peut-être chanter sur son nouvel album. J'ai trouvé les ébauches de morceaux électroniques qu'il m'avait envoyées assez excitantes, et je me suis retrouvé en guest star sur trois titres de l'album. Cependant, un morceau a bondit de la stéréo et m'a crié "chante sur moi immédiatement!". J'ai commencé à marmonner les paroles que j'avais écrit ce jour-là dans le train et elles semblaient parfaitement coller. J'étais si séduit par cet heureux accident que j'ai tout de suite contacté Timo pour lui dire que je serais heureux de chanter sur son nouvel album, mais seulement s'il faisait "don" de ce morceau à la cause de Placebo. Heureusement, il a accepté et une chanson est née. Maintenant, put your hands in ze air, mütterfuckers! "

"Brian Molko", Battle For the Sun REDUX edition, 27 septembre 2010

Merci à Béran pour la retranscription.




Retour Battle For The Sun

PLACEBO de A à Z

ACCUEIL

Partager cet article

Commenter cet article

Saku 20/03/2013 21:40


Coucou !


Désolée de vous embêter mais pour moi il ne dis pas "fucking wars" mais bel et bien "bloody wars" voilàààà 

elo-dreamsister 12/10/2010 10:51



Bonjour les filles !


Voilà bien longtemps que je ne vous avais pas laissé un p'tit mot, pourtant je passe régulièrement par ici !


Un grand merci pour la trad de "ce qu'en dit Brian", j'avais compris l'ensemble mais j'avais complètement zappé le "détail" de la guerre en Irak et de la manif', sans doute parce que l'écriture
n'est pas toujours très lisible... Bref, merci !!!



Alexa 08/10/2010 19:02



Merci pour l'explication de Brian, j'avais lu qu'il expliquait dans la box un truc sur trigger happy, mais impossible de trouver !



Placebo Wordz, Paroles et traductions 08/10/2010 22:04



De rien, j'ai corrigé un peu la traduction ;) .

Pam



electromagna 09/09/2010 02:48



wow je ne l'aurais jamais immaginée comme ca :)


mais apres une dizaine d'écoute je comence a l'aprécier ...


mais je crois que c,est une chanson qui na d'intéret que en live :/


mais merci pour votre réponse :)



electromagna 01/09/2010 23:23



salut y aurais t'il un moyen pour écouter la vercion studio(si elle a lieux) sans acheter le CD ou le t-shirt??? merci :)



Placebo Wordz, Paroles et traductions 05/09/2010 23:20



Il y a un pseudo clip pour cette chanson sur la page d'accueil de Placebo World .