Placebo Wordz, paroles et traductions des chansons de Placebo

Paroles et traduction de The Ballad Of Melody Nelson (Placebo - Reprise/Covers)

9 Mai 2007 , Rédigé par Placebo, Paroles et traductions Publié dans #Covers-Reprises - Placebo

The Ballad Of Melody Nelson
(Covers)
PLACEBO


Melody Nelson

Paroles Serge Gainsbourg, adaptation Boris Bergman & Paul Ives - Traduction Nad

The Ballad Of Melody Nelson The Ballad Of Melody Nelson
"Pour l'amitié,
L'amitié entre hommes et femmes
Impensable
Parce que, il y a toujours
Sous jacent
Le désir animal"

This is the story of Melody Nelson
Apart from me, no one
Ever took her in his arms
Under her thumb, ice in the sun
She was nothing but love,
Poor Melody Nelson
Her life was more said than done
But her days were numbered nil
Count fourteen falls,
Fifteen on call

A baby tiger was Melody Nelson
Forever purring in the sun
Just as dangerous as a child with a gun
Shooting me down

Oh my melody, my Melody Nelson
Still playing hurting games
For fun
As adorable as dumb
Deaf to the sound
To what's going down







Voici l’histoire de Melody Nelson
À part moi-même, personne
Ne l'a jamais prise dans ses bras
Sous son emprise, de la glace au soleil
Elle n’était qu’amour,
Pauvre Melody Nelson
Sa vie, c’était plus des mots que des faits
Mais ses jours étaient comptés
Pour atteindre quatorze automnes
Quinze tout au plus

Un bébé tigre que cette Melody Nelson
Qui ronronnait au soleil
Aussi dangereuse qu’un enfant avec une arme
Qui m’aurait abattu

Oh ma Melody, ma Melody Nelson
Elle continue à jouer par plaisir à des jeux
Qui font mal
Aussi adorable qu’idiote
Ignorant les signaux
De ce qui est en train de se passer


Annotations
Les 22 et 23 octobre 2008, Brian Molko a interprété Ballad de Melody Nelson avec Martina Topley Bird à l'occasion des deux concerts "Melody Nelson" organisés à La Cité de la Musique (Paris) dans le cadre de l'exposition consacrée à Serge Gainsbourg.
Ils étaient accompagnés d'un orchestre dirigé par Jean-Claude Vannier, co-auteur de l'oeuvre avec Serge Gainsbourg.


Source : Rockerparis



Serge GainsbourgMonument de la chanson française aussi doué pour l'écriture que pour la composition, Serge Gainsbourg sera tour à tour écrivain, cinéaste, acteur, peintre, pygmalion et auteur pour une liste impressionnante d'artistes.
Serge Gainsbourg
s'est essayé à tous les styles musicaux, parfois avec cynisme et souvent avec brio. Son influence a dépassé  nos frontières et il reste une référence absolue pour les générations actuelles, malgré le peu d'estime qu'il avait pour la chanson, qu'il considerait comme un art très mineur.
Il est l'un des rares artistes français à avoir percé outre-manche, et l'un de ses plus grands succès internationaux est bien  sûr L'Histoire De Melody Nelson, son 1er album concept écrit avec le compositeur Jean Claude Vannier. Ce disque demeurera son chef d'oeuvre maintes fois célébré par ses "héritiers".
L'histoire De Melody Nelson, 10ème album sorti en 1971 et son titre phare  La Ballade De Melody Nelson tiennent une place de choix dans l'imposante discographie de l'artiste. Serge Gainsbourg nous a quitté en 1991.







Paroles originales de Serge Gainsbourg :

Ça c'est l'histoire
De Melody Nelson
Qu'à part moi-même personne
N'a jamais pris dans ses bras
Ça vous étonne
Mais c'est comme ça

Elle avait de l'amour
Pauvre Melody Nelson
Ouais, elle en avait des tonnes
Mais ses jours étaient comptés
Quatorze automnes
Et quinze étés

Un petit animal
Que cette Melody Nelson
Une adorable garçonne
Et si délicieuse enfant
Que je n'ai con-
Nue qu'un instant.

Oh ! Ma Melody
Ma Melody Nelson
Aimable petite conne
Tu étais la condition
Sine qua non
De ma raison


Ce qu'en dit Stefan Olsdal :

Article en français

The ballad of Melody Nelson de Gainsbourg. Votre adaptation est somptueuse en même temps que décomplexée.

Stefan Olsdal : Merci ! Gainsbourg est difficile à reprendre. Son univers est très étrange. Mais c'est peut-être plus facile pour nous de reprendre cette chanson que pour des Français. On est sans doute moins intimidé par son importance... L'inverse serait vrai si on devait, nous, chanter un morceau de Johnny Cash.

Stefan Olsdal, Midi Libre, 27 octobre 2003

Source : Midi Libre

Ce qu'en dit Brian Molko :

Article en français
Emma de Caunes : Quand tu étais jeune ado au luxembourg comment tu as découvert Gainsbourg ?

Brian Molko : la periode préférée pour moi, c'est la période Mélody Nelson, l'homme à la tête de chou. C'est plutôt quand il a commencé à s'inspirer de la musique américaine et anglaise et aux beattles et aux choses comme ça. Et que c'est devenu un petit peu plus rock.
 
Emma de Caunes : Et c'est pour ça que tu as choisi cette chanson là que tu chantes sur le disque gainsbourg revisited et ce soir avec nous.

Brian Molko : ben c'est particulièrement à cause de l'album Melody et vraiment c'est un album qui était très important pour moi dans une partie de ma vie, que j'écoutais en boucle tous les jours et j'étais obsédé avec, alors c'était naturel pour moi de faire la Ballade de Melody.


Brian Molko, Gainsbourg Revisited, La Musicale canal+, 2006

Source : Canal +



Article en anglais
There's a bonus disk with covers by your new album 'Sleeping with ghosts' now. What's your favourite song?

We've done covers before, a.o. for a Smiths tribute-album and the Velvet Goldmine soundtrack. This year we wanted to put them all together along with some new ones. In the studio we try out all sorts of things: sometimes a song works, sometimes not. But we're very proud of Running Up That Hill by Kate Bush and Serge Gainsbourg's The ballad of Melody Nelson.


Article en français

Il y'a un CD bonus avec des reprises sur votre nouvel album 'Sleeping with ghosts' maintenant. Quelle est votre chanson favorite ?

Nous avons fait des reprises auparavant, pour un album hommage aux Smiths (Ndlt : Bigmouth Strike Again) et la bande originale de Velvet Goldmine (Ndlt : 20th Century Boy). Cette année, nous avons voulu les mettre toutes ensembles avec quelques nouvelles. En studio on a essayé toutes sortes de choses : parfois une chanson marchait, parfois non. Mais nous sommes très fiers de Running Up That Hill de kate Bush et de The Ballad Of Melody Nelson de Serge Gainsbourg.

Brian Molko
, Samsonic décembre 2003

Source : Samsonic



COVERS / REPRISES

PLACEBO de A à Z

ACCUEIL

Partager cet article

Commenter cet article

Emmanuelle 25/04/2010 12:12



Cette reprise est vraiment une de mes favorites... Ils ont réussi à me ficher les frissons, ce qui n'était plus arrivé depuis quelques temps. Lancinante, fascinante, hypnotisante...


Avec Running up that Hill, c'est leur meilleure !



poppy22 27/10/2008 18:10

Merci pour l'edit! :))

Cate 25/10/2008 13:33

Merci pour cette review poppy22 et merci pour la photo et la vidéo, la voix de Brian est superbe !!! Aparemment le nouvel album devrait arriver au printemps ! J'ai hâte !

poppy22 24/10/2008 22:29

De rien! :) (désolé pour les quelques fautes..)

poppy22 24/10/2008 22:10

OK, donc, j'y étais mercredi.ça a était un peu long d'attendre jusqu'au 3ème acte pour voir Mister Molko même si l'orchestre était impressionnant et le 2ème acte (l'Enfant asassin des mouches)intéressant (bien qu'un peu difficile d'accés).Donc, 3ème acte:L'Histoire de Melody Nelson.A la fin de la 2ème chanson interprétée par Mathieu Amalric, Martina Topley Bired entre en scène (mon coeur se met à battre).2ème titre:Ballade de Melody Nelson.Brian entre en scène, costume noir brillant, cheveux aux épaules, teint blanc, plus mince et plus gracieux que jamais.Il chante la chanson dans un français parfait.Son interprétation est étonnante:il s'approprie la chanson sans la dénaturer.Sa voix est limpide.Il est parfait.C'est trop court.Il quitte humblement la scène avec un sourire.Suivent les autres chansons interprétées par Brigitte Fontaine (éteinte), Alain Chamfort (interessant), Daniel Darc (défoncé),Seaming To (absurde).Lors de la dernière chanson interprétée par Mathieu Amalric et Clothide Hesme, un truc se passe:de ma place (7ème rang devant la scène), j'ai vue sur le petit coin entre les coulisses et la scène ou les artistes peuvent se mettre pour regarder la scène.Et devinez qui est là:Brian!Inutile de vous dire que pendant toute la chanson, j'ai pas trop regardé la scène!Le spectacle se termine, les artistes montent sue scène pour saluer.Brian est rayonnant.Il a l'air heureux d'être là.Quand ils reviennent une 2ème fois sous les applaudissements, il est toujours aussi souriant et un des derniers à quitter la scène avec un signe complice au guitariste (le veinard!)Bilan de la soirée: Même si le prix était un peu élevé, la soirée était à voir et m'a permis de découvrir un aspect que je ne connaissais pas  de l'oeuvre de Gainsbourgh.Meilleures prestations à mon goût: Alain Chamford et Brian Molko.Brian est superbe, sa voix est parfaite et je n'en peux plus d'attendre le prochain album et la prochaine tournée!!!!

Placebo, Paroles et traductions 24/10/2008 22:17


Merci poppy22 :) , d'après le Figaro, c'est effectivement Brian
Molko qui s'en est le mieux sorti : "Écrasés par la richesse des arrangements et le souvenir du phrasé gainsbourien, aucun ne parvint réellement à tirer son épingle du jeu, à part Brian Molko.
En se démarquant très nettement de Gainsbourg et en jouant de sa voix aiguë, il livra une convaincante version de la Ballade de Melody Nelson, dans une prestation pleine d'aisance. On ne peut pas
en dire autant des autres intervenants, assez empruntés sur scène, et visiblement intimidés par l'enjeu".